Dernier Assaut sur Methraton

Les alarmes retentissent de nouveau sur la station Methraton.

Alors que le ravitaillement décrété par l’Amiral El Maestro vient de permettre à la base de récupérer toutes ses capacités et que l’arrivée de la Flotte Lombardia n’est plus qu’une question de temps, les Xenos ont visiblement décidé de lancer un nouvel assaut.

Il s’agit d’un unique escadron composé de trois vaisseaux, que l’esprit de la Machine assimile rapidement à la classe « iconoclast ».

Comme à leur habitude, les Xenos ne perdent pas une seconde et foncent droit sur la station Impériale en calibrant leurs tirs.

Si un seul escorteur ne présente pas une grande menace, la puissance de feu cumulée des trois nefs aliens aux armes verrouillées sur la cible immobile que représente la station, est dévastatrice. Les armes à rayonnement impies percent les boucliers et crèvent les coques, ouvrant les coursives sur l’espace et grillant les serviteurs d’armes à leurs poste. La station est désemparée.

Rassemblant leurs forces, les fidèles de l’Omnimessie ne se rendent pas sans combattre: les tirs des macro-plasma encore en état et les batteries d’armes navales déchirent l’espace et viennent frapper le vaisseaux de tête des assaillants. Ce dernier commence par fléchir sa course, puis ses boucliers effondrés, finissent par se rompre sous les explosions.
Dans le même temps, au sein des ponts d’envols épargnés de Methraton, les pilotes des bombardiers lancent leurs engins rescapés dans le vide.

Mais la vitesse des Starhawks de l’Impérium, ne leur permet pas d’intercepter directement les nefs ennemies avant qu’elles n’aient pu manœuvrer.

Agiles, ces dernières passent sous la station et virent de bord afin d’envoyer une bordée rapprochée au satellite artificiel. Methraton, gravement atteinte, ne peut pas réactiver ses boucliers à cause des débris flottants autours d’elle. Son immobilité et la proximité de l’assaillant en font une cible facile…

Les canons Xenos sont toujours verrouillées sur le proie mais cette dernière se brise alors que les rayons là percent de part à en part, révélant à nu ses salles des machines et perforant ses génératorium à Plasma. Methraton finit par disparaitre dans une boule de feu.

Se sachant condamnés par la disparition de leur base, les équipages des bombardiers se jettent sur la nef ennemie la plus proche. Sans même chercher à larguer leurs bombes, ils tentent de crasher directement leurs Starhawks sur le vaisseau, afin que la sainte technologie humaine ne tombe pas entre des mains impies.

Face à la frénésie aussi héroïque que suicidaire de cet assaut, les extraterrestres ne peuvent rien et leur bâtiment, malgré les salves frénétiques de ses tourelles de défense, est réduit à néant en quelques instants, percuté par les bombardiers dont l’explosion entraine celle de leur cargaison de mort, sous le regard du dernier bâtiment Xenos qui ne peut qu’assister impuissant au massacre.

Malgré la destruction de deux nefs Xenos, ce dernier engagement a été fatal à la station Methraton. Les envahisseurs, bientôt confrontés à l’arrivée des renforts impériaux, viennent de s’ôter une grave épine du pied en réduisant à néant ce poste avancé du Dieu Machine. Si Merovée tombait, il n’y aurait plus rien à sauver dans l’étendue…

 

(Visited 8 times, 8 visits today)

1 commentaire sur “Dernier Assaut sur Methraton

  1. Wanda dit:

    « La confédération souhaite une bonne année 2022 à Méthraton. Besoin de secours face aux Xenos, tapez 1; Besoin de soutien en orbite géostationnaire, tapez 2; commandez l’envoi d’un contingent en surface, tapez 3; pour commander une tourelle de tir veuillez contacter notre service client au *** gzzz ****gzzzz ****

Laisser un commentaire