[Dirz Vs Sessair] Le Cercle de Pierre

Le Vent soufflait sur la plaine d’Avagdu. Les druides avaient rassemblé les guerriers de la Tribu sous les grands monolithes. Des étrangers avaient été signalés dans la Lande.

Ils se dirigeaient droit vers le cercle de pierre antique. Une ambassade avait été envoyée, mais les étrangers l’avaient éconduites: « Partez ou mourrez », avaient-ils dit. On racontait qu’ils portaient de armes étranges, qu’ils venaient de par delà des mers et qu’ils n’étaient pas vraiment humains… Quels qu’ils soient, les héritiers d’Avagd, fidèles à la Déesse Danu, ne leur abandonnerai pas leur terre ainsi!

Les Keltois avaient formé une ligne sous les pierres levées. Après un cours rituel et quelques libations aux Dieux de la Tribu, ils attendaient l’ennemi. Tous, du simple guerrier Keltois, au minotaure, en passant par les Guerriers fureurs et le Barbare géant qui serraient leurs armes en scrutant la brume. Les hommes s’étaient groupéssous la direction de Hogart, le Colosse, auxquels les druides avaient confié le commandement. Il était soutenu par le Shaman Kyran le Chasseur et pouvait compter sur un Esprit du vent, un élémentaire d’air lié à la défense du cercle de pierre…

Émergeant du brouillard, l’ennemi fit son apparition. Les Keltois raffermirent leurs prises sur leurs armes.

Galvanisés par les imprécations des druides et l’Alcool distribué pour lutter contre la froidure de la matinée, les Guerriers Fureurs se sont déployés en avant des lignes Keltoises, prêt à accomplir leur vœux de gloire et de mort.

Parmi les guerriers d’Outre-Mer venu troubler la paix de la Lande, une silhouette se détache au second rang, enveloppé dans une armure complète. Un nom circula parmi les keltois « Arkéon Sanath ».

Pour guerriers de la tribu, ce nom évoquait de vagues légendes, des tueries dans les déserts du sud. Mais Hoggart, instruit par ses voyages savait à quoi s’en tenir. Arkheon Sanath, Le Bashar des Nués Alchimiques et ses guerriers de l’Aube. Peu importait, il avait prit position sur une pierre tombé.

Les étrangers continuaient à avancer en marchant vers le cercle de pierre. Les premiers d’entre eux portaient épée et bouclier et leurs visages étaient couverts d’étranges masques… Ils semblaient bien humain, mais glabre et moins bien bâtit que les keltois…

L’élémentaire d’Air pris son envol. Filant sur le flanc Nord, il découvrit deux guerriers étrangers pourvus de lames dorsales qui avançaient dissimulé en amont de la ligne. Le vent transmit l’information aux fidèles de Danu…

L’information toucha Hoggart qui banda l’Arc Dragon, cadeau des elfes à son endroit et décocha sa flèche en direction des éclaireurs ennemis…

La flèche vient se planter dans l’épaule du guerrier ennemi qui accusa le coup, mais restait debout.

Les Guerriers Fureurs avait aussi entendu le message. Se refusant à mener un combat défensif, il filèrent en direction des mêmes éclaireurs, quitte à s’éloigner du reste des Keltois.

Mais la fougue des keltois était mauvaise conseillère. L’un d’entre eux avait lancé sa charge de trop loin et arrivait essoufflé vers son adversaire…

Quand au troisième, il était bien loin du lieu de l’action, bien qu’ils s’y dirigeait à grandes enjambées.

Mais les Guerriers en armures ennemis n’avaient pas les scrupules des porteurs de boucliers. A moins que ça ne fasse partit d’un plan? En tout cas, ils courraient à travers la plaine contournant un cratère, témoins d’un évènement oublié…

 

Arkhéon Sanath, leur chef, les suivait de prêt, son arme semi méchannique au poing.

1

Le plus vieux des guerriers Keltois vint prendre la place de l’Elémentaire d’air partit à l’assaut pour maintenir la cohésion le demi cercle défensif Sessair malgré tout…

Mais d’autres envahisseurs s’avançaient, porteur d’arbalètes fixés à leurs avant bras. Déclenchant les mécanisme, ils projetèrent une volée de carreaux sur les combattants de la Tribu…

Le Guerrier Fureur le plus proche sentit un carreaux le frôler…

Derrière lui, sont camarade fut frappé de plein fouet et projeté au sol. Il roula sous la puissance de l’impact avant de s’immobiliser, inanimé. Il avait rejoins le Scath, le paradis des Guerriers…

Le Géant Sessair se redéploya à son tour, lui aussi cherchait à maintenir le cercle défensif. Sa propre puissance ne lui inspirait aucun mépris pour les guerriers humains autours de lui, mais un profond sentiment de responsabilité: Il était plus fort, il devait en être digne!

Ne prêtant que peu attention à la flèche planté dans son corps, l’éclaireur aux lames dorsales contre chargea le guerrier fureur éssouflé…

Résistant à l’envie de foncer dans le tas, le puissant Minotaure Keltois revint lui aussi dans le cercle de pierre. Que les mystérieux envahisseurs  s’approche! Il saurait les défaire!

Les Envahisseurs semblais d’ailleurs disposer de leur propre géant, un colosse masqué, armé d’une vouge démesuré qui venait de gravir la colline…

Alors que les Keltois se préparaient au Choc, Kyrian se mis à l’abri derrière un Monolithe. Hors de question de prendre un carreaux chanceux alors que les guerriers comptait sur ses sortilèges.

Les éclaireurs ont parlé d’une énorme créature malsaine parmi les intrus, aussi grande qu’un minotaure et aussi ténébreuse qu’un formor. Il faudrait jouer serré!

Le Guerrier Furreur en charge se jeta sur son adversaire, le hachoir brandit. La chaine du Fléau fouetta la chair nue du Sessair qui frappa une fois, deux fois, trois fois, mais chacune de ces attaques étaient dévié par son adversaire dont le bouclier semblait anticiper ses mouvement…

L’autre fureur s’en sortit encore moins bien, débordé par les attaques de son adversaire, il sentit le fléau s’enrouler autour de lui, malgré la douleur intense et les blessures critiques ainsi infligée, il frappa à son tour, fracassant une spallière ennemi et faisant jaïllir son sang, mais empêtré dans le fléau, il ne pu esquiver les lames dorsales qui virent l’achever… Sans un regard sur sa victime, l’étranger se retourna vers le dernier Keltois hors du cercle de pierre…

 

Les arbalétriers d’outre Mers continuaient à avancer, lâchant une nouvelle volée de projectiles acérés…

Mais des trois carreaux, deux manquèrent leur cible de loin et le dernier rebondit sur la pierre sans faire de mal aux Keltois.

Le Chef des Sessairs banda à nouveau son arc enchanté, visant soigneusement le colosse ennemi…

Mais la flèche passa un pied au dessus de la tête du guerrier vêtu de vert…

L’éclaireur blessé ne cherchait pas à continuer vers le cercle de pierres. Au contraire, il vint au secours de son camarade, chargeant de dos le guerrier fureur blessé. L’ennemi était aussi méthodique qu’inhumain. Savait il seulement ce qu’était un combat Loyal?

C’en était trop pour les Keltois, dont le sang bouillait! Les guerriers se mirent à courir en direction de l’ennemi, s’il fallait défendre le cercle, on pouvait le faire sans mourir au pied de celui ci mais en portant le combat chez l’ennemi!

Les barbares n’avaient néanmoins chargé n’importe quand. Ils avaient sciemment attendu que les arbalétriers ennemis tirent. Ces derniers, occupés à recharger ne pouvaient profiter de la portée réduite pour épingler les Sessairs. Les épéistes des envahisseurs et leur colosse se portèrent en avant. De prêt, ce dernier laissait entrevoir, outre ses muscles saillants, des appendices chitineux qui n’avaient rien à faire sur un être humain…

Le Géant changea une fois de plus de position  pour rejoindre le centre de la ligne de bataille, non loin du Minotaure.

Alors que l’Elite Keltoise temporisait, attendant de voir qui mordrait à l’appât, les sessairs virent surgir le monstre! Haut comme deux hommes, difforme, des bras larges comme des troncs et le regard malsain. On racontait que loin dans les déserts, les hommes de Dirz modifiaient hommes et bêtes grâce à la magie des ténnèbres pour en faire des monstres asservis. La preuve vivante se tenait devant les hommes de la tribu ce jours là.

Mais la vue du monstre ne fit que raffermir la volonté des Sessairs! Bien que loin de la Politique des grands royaumes, Leur clan soutenait les voies de la Lumière contre les Méandres des ténèbres et l’existence de cette chose donnait tout son sens à ce pacte tacite! Le Minotaure Chargea dans un mugissement de fin du monde et la terre trembla sous son galop. La création contre nature allait avoir à faire à la force Légendaire du Minotaure Keltois.

Alors même que la créature d’Avagdu fonçait sur sa cible, les guerriers adverses s’élançait aussi sur le flanc sud, avide de combattre les braves qui s’avançaient contre eux torse nu…

Alors que se manifestait les effets d’un sortilège de terre visant à offrir la protection d’une cuirasse élémentaire au Minotaure, ce dernier recevait le renfort d’un second élément. L’Elémentaire d’Air avait gracieusement entamé un piqué, droit sur le monstre de guerre des envahisseurs…

Le guerrier tribal chargé par l’homme du désert réussi à porter un premier coup qui sonna son adversaire. Ce dernier, ayant échoué à parer l’attaque, ne réussi pas plus à frapper. L’avalanche de coup du keltois qui suivit le laissa légèrement meurtris, son armure ayant réussi à protéger en partie son corps, mais quelque peu humilié par un simple barbare…

Au Nord, le guerrier Fureur encerclé se laissait aussi aller à la furie guerrière de son peuple. Les deux éclaireurs surpris, furent incapable de le toucher. Et celui qui l’avait pris à revers, si il resta debout bien plus qu’il ne l’aurait du après qu’un coup de hachoir lui ai ouvert le flanc, finit par tomber dans un gargouillis.

Quand à la charge du Minotaure et de l’élémentaire, alors que leur cible était parcouru d’un regain d’énergie du aux substances alchimiques qui courraient dans ses veines, un violant coup de corne du minotaure la blessa gravement. En retour, le monstre frappa, mais pas assez fort, pas assez précisément, l’être élémentaire évita la lame alors qu’elle vint heurter le gantelet du minotaure. La frappe aurait tué net un humain, mais le puissant minotaure protégé par la cuirasse de la terre n’éprouva qu’une douleur passagère. Son épée plongea alors largement dans le flanc de la créature, avant que sa hache ne lui fende la tête.

Les puissants alliées des Sessairs se déportèrent alors vers le géant ennemi…

Ce dernier, lui aussi en proie aux fluides alchimiques fut rapidement très gravement atteint par ses deux adversaires. Il rendit néanmoins plusieurs coups de vouge. S’il blessa légèrement l’élémentaire en lui entaillant l’aile, seul un miracle pouvait lui permettre de venir à bout du minotaure et de sa cuirasse de pierre!


« Miracle! »

 

Chargeant à leur tour, les étrangers du flanc sud, engagèrent le dernier guerrier Keltois qui y était précédent et l’un d’eux en profita pour atteindre Kyran le Chasseur.

Les Braves D’Avagdu n’était pas tous sur la défensive, le vieux guerrier lui aussi chargeait. Rentrant dans un des arbalétriers du désert!

 

Hoggart, toujours sur son rocher, essayait de soutenir ses troupes. Prenant une nouvelle flèche dans son carquois, il banda son arc et visa le chef des envahisseurs. Il bloqua sa respiration et lâcha.

… La flèche vient se planter dans le torse du Bashar. Ce dernier l’arracha d’un geste rageur. La pointe était rougie par le sang…

Volant au secours de Kyrian, le Géant Sessair intervint dans le combat qui l’opposait au guerrier étranger…

Alors que leur camarade était au prise avec un Keltois, les deux arbalétriers restant continuait d’avancer. L’un d’eux désigna Hoggart sur son rocher. Aussi tôt, ils déchargèrent leurs arbalètes dans sa direction…

L’un des traits ricocha sur le rocher, l’autre frappa Hoggart, mais l’entailla à peine, glissant sur ses muscles tendus…

Mais la menace d’outre mer se composaient de nombreux guerriers. Voici que ceux qui semblaient être de bas rang se joignaient aux combats, profitant du surnombre pour charger les guerriers Keltois de dos ou courir vers le cercle de Pierre.

A nouveau, le Shaman puisa dans ses gemmes de mana pour invoquer la terre.

Celle ci répondit et des partis du sol s’élevèrent pour venir former autout de son torse une gangue protectrice, la cuirace de Terre.

Quand au maître de la Nuée, il chargea lui aussi, malgré sa blessure, désireux d’éliminer quiconque était sur son chemin.

Laissant éclater sa furie guerrière le vieux Keltois commença par blesser ses deux adversaires au pris d’une blessure légère pour lui aussi. Puis, excité par le sang et la douleur, il plaça un monumental revers d’épée au visage de l’arbalétrier, arrachant son masque. L’étranger chu au sol en ne se releva pas.

Prêt des Monolithes, le géant avait fait son oeuvre. Le Guerrier ennemis, malgré son armure complète avait été littéralement soulevé par la Halebarde du géant et fracassé sur le Menhir!

Les deux Sessairs se replièrent alors vers leur chef.

Car Arkhéon Sanat arrivait! Le Malhereux guerrier qui avait tenté de l’affronté avait vu tout ses coups paré un à un par le commandant et son acolyte avant que lassé de ce petit jeu, le Bashar ne le décapite d’un seul coup.

Il repris alors sa marche vers le cercle. Les Sessairs tenaient, mais pour combien de temps?

Se démenant comme un beau diable, le guerrier du centre parvint à toucher à plusieurs reprise ses adversaires. Hélas, ils portaient des armures et lui pas. Les lames qui mordaient dans sa chair prêlevaient leur tribu en sang la où la sienne ne faisait que contusion et hématomes. Il sentait ses forces le quitter…

Au nord, le Guerrier Furreur rescapé venait de s’effondrer à son tour, victime d’un coup tranche du bouclier ennemi en pleine gorge alors qu’il tentait d’esquiver les lames dorsales. Le traqueur étranger en profita pour s’avancer…

Mais alors qu’il avançait, il put assister du coin de l’oeil à la mort de son allié surdimentionné. L’élémentaire d’Air en avait fini avec le meurtrier du minotaure.

S’éloignant promptement de sa victime il était désormait devenu une menace préssente pour les arbalétriers…

Ces derniers lâchèrent leurs salves à bout portant sur la créature…

Leurs tirs firent tout deux mouche mais un seul blessa la créature à nouveau…

Surgissant du cercle, le Géant chargea Arkhéon dans l’espoir de pourfendre le chef adverse. Privé de leader, la cohésion des envahisseurs diminuerai et ce dernier était blessé…

L’élémentaire fila sur l’un des arbalétriers, décidé à massacrer cet insecte agaçant… Le tireur terrorisé par la créature aérienne n’eu pas le temps de tourner les talons, il lui fallait défendre sa vie!

Abandonnant sciemment son chef au prise avec le géant, le combattant qui accompagnait le chef des guerriers d’outre-mer chargea le shamane.

Apercevant la menace, Hoggart laissa la son arc et se porta au secours de son lanceur de sort…

Là! Un simple guerrier ennemi vint se joindre à la mêlée, le prenant en traitre!

Le Shaman invocat alors une alliée surnaturelle, la Nymphe.

Il pria cet esprit aquatique de porter assistance à l’esprit de l’air. La Nymphe ris et éclaboussa la créature qui fut instantanément guérie de toute ses blessures.

Rassemblant le mana de ses gemmes de terres, le magiciens incanta une nouvelle fois pour se doter d’une armure de terre, la précédente ayant fini par s’estomper.

A nouveau le sortilège fonctionna et le vieux Shaman vis la boue se durcir autour de son corps, formant une solide cuirasse qui semblait défier la lame de l’étranger.

Le magicien para le première attaque de son assaillant. Mais sa cuirasse invoquée ne fit pas le poids quand l’étranger abâtit à nouveau son arme qui fit éclater la protection avant de s’enfoncer largement dans le corps de Kyran. Sonné par un coup de serpe, l’étranger activa alors un étrange mécanisme et partie mobile de sa lame sectionna la colonne vertébrale du Mage!

L’étranger en armure se tourna alors vers Hoggart. Le Champion sessair était seul, cerné par deux adversaires bien mieux équipé que lui. Il laissa monter en lui la rage et, sans même chercher à se défendre, il concentra toute ses forces sur une paire d’attaque dévastatrice…

Recevant un coup d’épée au flanc, il expédia à deux main un estoc monumental dans la trachée du guerrier en armure le tuant sur le coup avant de se retourner vers son second agresseur en utilisant l’inertie de sa lame pour lui décocher un coup magistral qui envoya l’homme se fracasser sur le rocher. Son corps démantibulé glissa misérablement dessus en laissant une trainée de sang.

Abandonnant ses deux victimes, le Keltois fit quelque pas vers le pourtour du Cercle de Pierre.

Arkhéon Sanath venait de trancher net le bras du géant d’un seul coup. Ce dernier se vidait de son sang au sol, victime de l’épée mécanique… Les deux champions échangèrent un regard par dessus le guerrier agonisant…

Arkhéon s’avança de quelques pas avant de s’arrêter pour toiser son adversaire.

Pendant ce temps l’élémentaire d’air meurtrissait par de coups de bec rapide l’arbalétrier, sans néanmoins réussir à l’achever. Du moins pas encore…

Toujours en proie à la frénésie de combat Keltoise, le vieux guerrier martelait son adversaire de coup de tailles. Si la plupart de faisait que des contusions et que lui même avait de nouveau été touché, le guerrier étranger était maintenant très gravement atteint et ne tenait plus debout que de peu…

Si la furie guerrière avait fait ses preuves, elle n’était pas la panacée. Le dernier guerrier, après avoir vu ses attaques pourtant furieuse bloquée par ses adversaires, chût sous le nombre…

 

Ses bourreaux se séparèrent bien vite. L’un pour se diriger vers l’endroit ou Hoggart et son chef allaient en venir aux mains, l’autre pour se porter contre l’élémentaire…

Le round d’Observations des chefs s’était terminé. Le commandant des Envahisseurs venait de se ruer sur Hoggart. Le Colosse pris de cours se prépara à réceptionner la charge…


Les deux adversaires partagent des points communs… Le combat des chefs peu commencer!

Mais il n’était pas dit que les choses se déroulerai loyalement. Jaillissant dans le cercle, un pâle guerrier du désert chargea, brisant l’équilibre du duel…

Dans la plaine, faisant fis de sa stature terrifiante, les étrangers s’agglutinaient autour de l’élémentaire, dernier véritable obstacle à leur hégémonie.

Même le vieux keltois eu droit à sa double ration d’adversaire. Mais il était vrai qu’il avait amplement prouvé que la valeur n’était pas amoindrie par le nombre d’année…

Rapidement, l’élémentaire succombât au nombre, se dissipant dans l’air matinal…

Le vieux lui, était d’un autre bois. Malgré le sous nombre, il tint. Il tient, et tua.

Mais c’était déjà vainement qu’il luttait. Hoggart n’eu même pas le temps de frapper qu’une frappe précise lui arracha une giclé de sang. Le mécanisme de la terrible lame d’Arkhéon fit le reste et le Keltois tomba au chant d’honneur!

Le dernier Keltois en vie vit alors déferler sur lui tout les étrangers qui le purent…

Et s’il tombât alors accablé par le nombre, c’était avec la satisfaction d’être le dernier à mourir, sans avoir démérité et dans une attitude digne des héros du Scath!

Que voulait ces étrangers? Qu’on ils fait exactement au cercle après en avoir éliminé les défenseurs sans aucune pitié? Nul ne le sus. Ils disparurent comme ils étaient venu, ne laissant qu’un souvenir amer à la Tribu.

Commandant Sessair: Gryff
Dirigeant Dirz: Pitaine

Figurines Pitaine.

(Visited 32 times, 32 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *