L’Encerclement [Sons of Smaug VS Urgor]

Suite au bombardement Orbital des Sons Of Smaug et à la poussée qui s’en est suivie, les Spaces Marines ont réussi à atteindre l’établissement ork dans le quel les Containers d’épice étaient conservé par les peaux vertes. Fort heureusement, ces derniers n’avaient que très peu touché au très précieux mélange.

Promptement, des Thunderhawks et une barge Halo arrivèrent et débarquèrent du Renfort, dont le Warchicken de Sir Robin, un Puissant chevalier Impérial ainsi que le Capitaine Alduin, l’officier qui avait dirigé le tir de barrage.
Pendant que les appareils impériaux embarquait l’Epice en direction de l’Impénétrable, le Croiseur d’Attaque confié à la seconde compagnie pour remplir cette mission un périmètre de sécurité fut établis. Mais à peine eurent ils décollé que les augures du vaisseaux révélèrent plusieurs concentration orkes. Les Orks Oranges s’était ressaisis et convergeait vers la position des Marines dans toute les directions.

Fafnir est déjà remonté à bord pour accompagner l’Epice et il est hors de question d’user de l’artillerie navale avec des troupes au sol à proximité. Impossible également d’organiser un extraction avec les Thunderhawk et la barge au milieu des bâtiments en pleine bataille. Il faut rompre l’Encerclement!

 

Le déploiement des meilleurs de l’Empereur ne laisse pas place au doute. L’évacuation se fera par l’Ouest, Chevalier en tête.

 

Mais l’Ouest est loin d’être libre. Des kasseurs de tanks sont monté sur les toits et des Orks sombres se sont joint aux Urgors pour la curée…

 

En tête des Impériaux, le Brave Sir Robin jauge la situation. Il ne s’attendait pas spécialement à combattre. Non qu’il ai peur. Il n’avait proprement peur de rien, comme aimait à le chanter son ménestrel favori, avec un peu trop de détail d’ailleurs, mais il lance les scanners au cas ou… Les augures de sa machine ne repèrent rien de plus gros qu’un Dreadgnouth…  Esquissant un sourire hautain, Sir Robin fait s’ébranler le Warchicken. Ca allait être plié en deux coup de cuillère à pot!

 

L’escouade Eliot monte au combat sur le flanc gauche des Sons Of Smaug avec Alduin. Le vieux roublard compte bien soit passer, soit fixer un maximum d’Ork pour permettre à ses camarades de le faire…

 

Au centre, alors que le Warchicken s’ébranle pour marcher lourdement vers les lignes orkes et percer appuyé par les scouts, les Terminators du Chapitre reculent pour le suivre tout en restant face à l’ennemi qui menace ses arrières…

 

Outre les scouts, la machine de guerre est appuyé par les frères de bataille du Sergent Spyro. Non loin, Shenron, porteur de Drachenwunde, la légendaire hache de force, encourage les spaces marines.

« Mort aux Ennemis de l’Empereur! »

 

Les Devesators d’Haiku, eux, restent légèrement en arrière pour lâcher une volée de leurs armes lourdes afin d’attendrir les peaux vertes.

 

Le Plasma brûlant éclabousse les Kasseurs de tanks dont plusieurs tombent de leur perchoir dans des hurlements à glacer le sang, mais les orks tiennent bon!

 

L’archiviste Shenron se concentre alors et déchaîne par la force de son esprit une créature de cendres et de flammes sur les lignes Urgor!

 

Deux Boyz des orks sombres sont mis à terre et déchiqueté par l’apparition éthérée, sans que cela le ralentisse les autres…

 

La machine de guerre impériale entre alors en scène. Aussi puissant soit les spaces marines, leurs tir n’était qu’une introduction. C’est au Warchicken de faire la brèche avec sa formidable puissance de feu!

 

Son méga canon d’assaut tourne à toute vitesse envoyant des projectiles surdimensionnés en une rafale continue qui s’abat sur les lignes orks en même temps qu’une volée de missiles…

 

Jusqu’à la mitrailleuse d’aisselle qui crache les balles sans discontinuer sur les rangs des peaux vertes qui s’agitent en contre bas…

 

Pendant que Sir Robin ris des orks qui ne représentent (semble t-il) pas une grande menace pour lui, l’escouade spiro ouvre le feu à son tour…

 

Mais le Buggy ork qui lui fait face s’avère une cible coriace…

 

L’engin se rue vers les spaces marines, au mépris de la sécurité de ses passagers, uniquement pour chercher un bon angle pour son méga blasta…

 

Non loin, c’est une escouade de Balaiz’Boy’z qui rappliquent. Aux yeux des ces orks vétérans et massifs, les membres de l’escouade Eliot sont des trophées ambulants de choix…

 

A l’est les peaux vertes convergent également vers les marines en retraite. Des ordes de boy’z écumants un zap et même le Big Boss des Orks sombres!

 

Dans un hurlement déchirant, une boule ardente par du Buggy et vas éclater au milieu de l’escouade Eliot, c’est un véritable carnage, les orks sont content (surtout pour le bruit. C’était un beau hurlement déchirant et une arme qui fait un bon bruit, c’est une bonne arme…)

 

Les pistols boy’z sombre sont moins heureux avec leurs automantiks. Les pétoires qu’ils portent sont loin d’être des méga blasta et les spaces marines ne portent pas des habits de brocard…

 

Depuis les hauteurs d’un bâtiment, les Kasseurs de tanks survivant déclenchent les mékanismes de leurs lances rokettes les projectiles s’envolent avec des trajectoires erratiques en direction de la menace blindée… Mais blindage et bouclier dispersent les impacts…

 

Des volées de plomb venant de l’Est frappent également les arrières des spaces marines, mais les effets de ces tirs sporadiques et imprécis sont nul.

 

Repoussé par la chaleur, la fumée et les gouttelettes de métal en fusion en suspension, Alduin et Eliot se replient à l’abri…

 

Mais leur retraite les places bien trop prêt des orks arrivant par l’Est! Heureusement, les Marines ne connaissent pas la peur et régissent avec sang froid lorsque Alduin repère la horde.

 

De l’autre coté du champs de bataille, le WarChicken continue son avance implacable. Entrainant le flanc droit, le sol tremble sous ses pas et son ombre se déploient sur les peaux vertes en contre bas…

 

Le Souffle de Smaug, l’escouade de Terminator du sergent Idraugnir recule lentement alors que le reste de l’armée fonce vers l’Ouest. Eux doivent contenir la vague ennemi qui menace les arrières de leur frères d’armes qui percent…

 

Le Capitaine Alduin et le Sergent Eliot ne prennent même le temps de marquer un arrêt et reviennent vers le buggy à fond de train!

 

De l’autre côté du champs de bataille, c’est l’Archiviste qui prend des risques. Les roquettes orks pourraient finir par endommager le Chevalier Impérial, sans parler de l’effet sur un space marine…

 

Le sergent Eliot ouvre le feu de son pistolet plasma…

 

 

Mais le projectile incandescent passe à coté du véhicule extraterrestre…

 

Mais le gros de la puissance de feu des Impériaux est concentré dans la machine de guerre qui vient d’arriver à portée de lance flamme lourd!

 

Après avoir arrosé de prométhéum les peaux vertes les plus proches, Sir Robin active ses systèmes d’armes à distance pour nettoyer le reste! Le pilote impérial se gargarise dans son cockpit. Il avait quelque peu pâlis quand les rokettes avaient éclaté autour de sa machine, mais des communications des Sons Of Smaug indiquait que le problème allait être pris en charge et en face il n’y avait que du menu fretin…

 

Les Boyz sombres sont haché menu devant Tino Turnork. Autour du Boss, trois nobz s’écroulent dans des gerbes de sang, touché par des tirs d’armes surdimensionnés…
Mais le Boss maintient la Cohésion de ses gars. Les Orks sombres ont fait leur travail de bouclier, ses nobz allaient pouvoir passer à la découpe du gros pioupiou. Toute la bande était désormais constitué de porteur de pince énergétiques dont les arcs d’énergies frémissait sous les surcharges…

 

Localisant la menace dont Robin était absolument inconscient les scouts ouvrent le feu en tir rapide pour tenter de réduire la menace…

 

L’un des bolts pénètre profondément le bras d’un ork et explose, réduisant le muscle en pulpe sanglante. Le Nobz pousse un rugissement et fait claquer sa pince. Il faudra plus d’un bras à moitié arraché pour arrêter un Nobz de Tino!

 

De l’autre côté du Warchicken, l’Escouade du Sergent Spyro ne peu pas vraiment intervenir. Faute de mieux, ses frères de bataille exécutent proprement le Nob des orks sombres rescapé…

« C’était pas ma Waaagh »

 

L’autre menace pour le Warchicken reste les Kasseurs de tank. Shenron en appelle à nouveau à ses pouvoirs et la salamandre de cendre et flammes leurs tombe dessus, lardant de ses griffes incandescente un gros peaux verte dont elle fait sauter les charges explosives… Mais épargne les porteurs de roquettes!

 

Alors que la puissance de feu impériale se concentre sur l’Ouest, les orks de l’Est continuent de déferler…

 

Le Buggy, lui, remonte à toute blinde vers les terminators en snobant littéralement le Capitaine et le Sergent space marine, pour une proie plus amusante…

 

Tino et sa garde de chevelus ont aussi repéré une cible à leur mesure… Les voilà courant en direction du Warchicken. Robin à l’intérieur, hausse un sourcil… Les orks n’auraient pas du fuir à ce stade? Ils ne pouvait rien lui faire n’est ce pas?

 

Les balaiz’boyz rebroussent chemin pour leurs emboiter le pas. Les restes du Buggy ne les intéressent pas. Par contre, ils savent que le Boss est toujours dans les bons coups!

 

Ils ne sont pas les seuls à courir. Les guerriers arrivant de l’Est, galvanisé par la lâcheté des grobeks qui refluent dans l’autre direction, cavalent comme des dératés de peur de louper l’action!

 

Les Pistolboy’z du Sombre Boss vident leurs chargeurs en direction des Marines tout en courant…

 

Touché à la hanche par une balle ayant miraculeusement trouvé chemin à travers les plaques de céramites, Alduin serre les dents. Ce n’était pas la première blessure qu’il recevait au service de l’Empereur!

 

A quelque mètres à peine, l’artilleur du buggy commute l’interrupteur du Méga blasta. Il tourne le réglage de puissance au maximum, l’alimentation à fond, désactive les refroidisseurs, pointe les terminator et appuis sur la détente!

 

Un arc incontrôlé d’énergie lui éclate au museau, lui roussissant le visage et l’électrocutant à moitié lui et le conducteur avant qu’il réussisse à baisser l’interrupteur. Ce genre d’impondérable absolument imprévisible arrive chez les orks, il n’y pouvait pas grand chose…

 

Loin de ces incidents de tir, mais partageant la même cible, les troupes accompagnant le Boss Sombre s’en remettent à de bon vieux projectiles solide. Ca tombe bien, ce ne sont pas les gros flings qui leurs manquent…

 

L’un des marines en armure Tactique Dreagnouth reçoit toute la violence de l’échange. Les balles de gros calibre ricochent par dizaine sur son blindage jusqu’à ce que l’une d’elle casse un optique. Puis c’est son fulgurant qui est endommagé, la jointure de sa jambe… Il bascule sous la puissance cinétique cumulé…

 

Encore une fois, les kasseurs de Tanks dirigent leurs rokettes vers le Warchicken…

 

Les shrapnels des projectiles qui éclatent alentours étant aisément dévié par le blindage lourd, la machine de guerre s’en sort sans dommage for la sérénité de Sir Robin. Les lanceurs de roquette orks ne devait pas être neutralisé? Et si l’un d’entre eux touchait un système critique? Ou les munitions?

 

A peine en est-il la de ses questions qu’un grand « WAAAAAAG » retentit aux pied de son engin. Le Big Boss et ses nobz se lancent à l’assaut, certain allant même jusqu’à escalader la machine en distribuant de grand coup de pince énergétiques!

 

Le Générateur de bouclier est éventré alors qu’un nobz s’acharnant sur les plaques de blindage parvient à endommager le moteur. Un troisième arrache carrément le lance flamme lourd de son support! Les dernières victimes des orks ne sont autre que les chausses de Sir Robin, incapable de se saisir de ses agresseurs trop agiles, et dont l’affichage est noyé sous les messages d’alertes…

 

Le temps pressant, Shenron et les Devastator foncent sur le bâtiment tenu par les kasseurs de tanks…

 

Plus au sud c’est Robin, paniqué, qui tente de rompre le combat fonçant tout droit. Galvanisé par la machine de guerre altière piétinant les orks, les Sons of Smaug lui emboitent vaillamment le pas en lançant leurs cris de guerre!

 

Alduin et Eliot, bizarrement à cours d’opposant sur leurs trajets, décident de foncer vers la zone d’évacuation.

 

Ils sont confiant dans les terminators pour dissuader les poursuivants éventuels…

 

Encore une fois, L’archiviste se concentre tout en courant et une terreur de flamme et de griffes se matérialise pour larder les rangs orks.

 

Deux peaux vertes porteur de roquettes sont mis à bas. Cette fois, le potentiel anti blindé des xénos est sérieusement mis à mal.

 

Les terminators constituant le souffle de Smaug ignorent le Buggy. Il ont bien compris que l’équipage de ce dernier allait mettre du temps à maîtriser leurs soucis de canon. Le Sergent Ydraugnir à décidé de se débarrasser d’une toute autre cible et les projectiles se mettent à pleuvoir….

 

Munitions de canon d’assaut tronçonnant les corps, bolts de fulgurant éclatant dans les organes internes… Les tirs des astartes sont d’une précision redoutable et font une véritable boucherie des boyz en pleine course…

 

Le dernier Kasseur de tank en as assez vu. Tremblant, la tête au sol dans ses mains et les fesses en l’air, il espère que le monstre partira s’il ne regarde pas…

 

Poussant un cri de guerre déchirant en voyant se rapprocher les Balaiz boy en plus du reste, Robin leur balance une volée de missiles par réflexe! Tout pour sortir de ce guêpier!

« Mamaaaaaaan! »

 

Au orks à ses pieds, il lance quelque tir de ses armes défensives dans l’espoir de s’en défaire. L’un des nobz n’est pas assez vif pour éviter les rafales frénétiques du chevalier…

 

Porté par l’exemple de Juste fureur du Chevalier, les Scouts de l’Astartes se ruent sur les survivants des Balaiz’ boy’z

 

De l’autre coté de la machine, également galvanisé, l’escouade de Spyro charge Tino et sa suite! Hors de question de laisser ces maudits xenos continuer à rayer la peinture du Symbole de la fierté Impériale!

 

Au loin, les Boyz des orques sombres, décimés, refluent en désordre…

 

L’escouade Spyro frappe violemment les arrière de Tino. Elle qui avait déjà fait preuve de sa férocité à Fort à la Mork charcute le gratin ork à grand coup d’épée tronçonneuse et de revers de bolter. Le Big Boss lui même est blessé à plusieurs reprises…

 

Sous l’avalanche de coup, Tino Turnork fait un pas en arrière. Dans la panique, Sir Robin fait de même avec sa machine. Les Son of Smaug poussent un rugissement d’acclamation lorsque l’Ork est piétiné par le Warchicken!

 

Un autre nobz voit son pied réduit en pulpe par l’autre des pattes du Warchiken, mais ça ne l’empêche pas de frapper, pendant que ses camarades font de même avec leurs propres griffes… Le Moteur est à nouveau endommagé et un coup bien placé provoque une décharge qui remonte jusqu’à Robin, ajoutant le stress physique à sa panique crasse alors que plusieurs systèmes sensibles sont grillés…

 

Mais du point de vu des orks, leur big boss piétiné, la contre attaque des Marines et la machine qui semble imperturbable malgré les dégâts subits, c’en est trop, il est temps de filer à l’Eldar… Surtout qu’il vas sans doute falloir désigner un nouveau chef non?

 

Désireux de se montrer à la hauteur du fait d’arme du puissant Warchicken, les Marines tactiques poursuivent hardiment l’ennemi à travers les carcasses en feu…

 

Les scouts ne sont pas en reste. Le dernier Balaiz boy a roulé à terre avec son Nob sous les coups de sabre à monofilament et les tir à bout touchant.

 

La suite de nobz en plein sprint s’égaille à l’Ouest, non s’en s’être échangé quelques bourrades dans la course entre désormais rivaux…

« M’en fous, l’prochain boss ce sera moi! »

 

Ce ne sont pas les seuls à quitter le champs de bataille du coté des peaux vertes…

« On vas aider les Urgors ki disait… Plan facile ki disait… »

 

Seule le centre et la droite de la vague mené par Hugo, le Boss Sombre, tient encore la route…


« Laissez moi mettre la main dessus que je me les fasse à la mode de chez moi! »

 

« Cé moi ou on est loin d’tou? »
« Patiens’ Guizmo, j’suis sur k’on vas faire un truc »

 

Frustrés, les porteurs de gros fling’s vident leurs armes dans le dos de la Machine de Guerre Impériale…

 

Mais le Blindage arrière, quoi que plus faible, résiste sans problème aux munitions primitives.

 

Alduin soutenu par Eliot poursuit son bonhomme de chemin vers la sécurité. Bientôt il sera à bord de L’Impénétrable et compte bien renvoyer une dernière salve orbitale en cadeau d’adieux à ces maudits Xenos.

 

Quand au poing de Smaug, plutôt que de se mettre en danger, il profite d’avoir géré la menace sud pour esquiver la horde et se porter contre le Buggy qui as fait tant de mal… Son équipage, à peine remis du cours jus, le regarde arriver comme des Snots dans les phares d’un chariot de guerre…

 

Au centre, distançant le Warchicken dans le quel Robin, prostré en position foetale, s’attend à exploser à tout moment, le gros de l’infanterie SoS se dirige également vers sa zone d’extraction…

 

Les dévastators et Shenron ont encore du chemin. Mais rien d’insurmontable. S’il peuvent escalader rapidement les bâtiments, la sécurité leur tend les bras.

 

Les terminators se chargent de quiconque pourrait poursuivre. Un coup de lance flamme lourd sur le buggy échoue à endommager l’engin. Mais cuit sur place le pilote et l’artilleur.

 

Les restes orks voyant que les marines vont leurs échapper, tentent quand même de leur courir sus…

 

Mais Hugo se désintéresse finalement de tout ça et emmène ses nobz vers le sud…

 

Arrivé à porté d’automatik, l’équipe krameur lâche quelques tir sporatiques…

 

Insuffisant pour tuer qui que ce soit, mais assez pour rappeler aux porteurs d’armes lourdes qu’ils ne sont pas sortit d’affaire.

 

De même les gros fling’s continuent à matraquer le dos du Warchicken.

 

Toujours sans résultat. Mais il suffisait d’une balle au mauvais endroit…

 

Pris d’un regain d’enthousiasme, les Gretchins servant le zap tentent à leur tour leur chance contre le gros machin!

 

Le problème, c’est qu’ils sont simplement bien trop loin…

 

Les scouts sont les premiers à sortir. Rapidement, ils se positionnent en protection autours des Thunderhawks et de la barge de récupération…

 

Rapidement suivit par l’escouade du Sergent Spyro qui grimpe dans son Thunderhawk avec un sentiment de complétion. Sa mission est effectué. Elle as contribué à tuer le Big Boss et plusieurs orks importants en plus de la prise de Fort à la Mork et n’as pas subit de perte.

 

Robin, lui a retrouvé assez de Lucidité pour appuyer sur l’accélérateur.  Malgré les dommages à son moteur, il tente de s’éloigner le plus rapidement possible des peaux vertes qui lui grattent le dos…

 

Alduin, boitant, et Eliot sont presque tiré d’affaire.

 

Indraugnir et ses gars sont bien loin des zones d’évacuation. Ils ne les atteindrons sans doute pas à temps mais peu chaud au vieux sergent. Lui et ses vétérans s’assureront qu’aucun peau verte ne soit en mesure d’empêcher le rembarquement.

 

Shenron s’apprête à quitter à son tour le champs de bataille. Malheureusement, sa botte énergétique se coince dans une anfractuosité…

 

De même, l’ascension des bâtiments orks se révèlent plus compliqué que prévus pour les dévastators, encombrés par leurs armes lourdes…

 

Par acquis de conscience et pour le rien laisser aux peaux vertes, les terminators finissent de démolir le buggy…

 

Voyant le menace pour ses frères, l’Archiviste, à peine son pied dégagé, invoque à nouveau la colère des anciens et sa salamandre de cendre sur les orks qui se rapprochent dangereusement…

 

L’un d’entre eux succombe, mais les autres ne semblent pas plus impressionnés que ça. En temps que bande de Krameur, ce n’est pas quelque effet pyrotechnique chelou qui vas leur faire peur… Ils seraient plutôt du genre à apprécier même…

 

Peut soucieux non plus des quelques Bolts lâchés dans leur direction, la Kram’team fonce droit sur les marines enfin à portée et déverse généreusement napalm et rafale les spaces marines…

 

Au centre, la large bande intacte de Pistol boyz et ses gros flingues aimerai elle aussi se mettre quelque chose sous la dent et continuer à avancer méchamment…

 

Quand à Hugo, il débouche au détour d’un bâtiment…

 

Les fichus marsouins sont là! Il ouvre le feu de son fling kustom! Les balles ne font pas grand chose mais… Ca soulage!

 

Au nord, quand la fumée se dissipe, le carnage apparait. Pas moins de trois frères de bataille sont tombé…

« J’tavais dit Guizmo qu’on f’rais des trucs… »

 

Une fois n’est pas coutume, les gros flings de la horde sont dirigé dans le dos du Chevalier…

 

Une fois n’est pas coutume, ils échouent à faire quoi que ce soit… A part augmenter le volume frénétique des prières et des sanglots de Robin…

 

Bien plus calme que le Pilote de la Machine de guerre, Alduin et Eliot quittent à leur tour le champs de bataille. Ils prendront un chemin détourné, mais seront promptement rendu au Thunderhawk ou les attendent déjà les escouades Spyro et Mushu.

 

Essuyant ses larmes, Robin parvient enfin à décrocher. Dirigeant son engin titubant et parcourus d’étincelles sous la couverture des canons des Thunderhawk, il grimpe à bord et s’autorise enfin à s’évanouir alors que les serfs arriment le Chevalier dans la Barge…

 

Toujours sur le terrain et engagé dans la fusillade, les Terminators d’Indraugnir continuent de faire payer chaque mètre aux orks. Cette fois c’est le Zap qui en fait les frais…

 

 

Les choses ne se passent pas aussi bien pour les dévastors qui, échouant à se replier, son criblé de tir par la Kram’team au point ou leurs armures ne peuvent plus les sauver…

 

Quelques tirs sporadiques… Les terminators continuent de reculer, les orks d’avancer… Mais la bataille est finie. Au loin, les Thunderhawks et la barge s’envolent vers l’orbite et les orks, lassé et meurtris, abandonnent la poursuite pour se regrouper…

 

 

 

Quand la poussière retombe, il est évident que la contre attaque plus rapide de prévue des orks a bouleversé ce qui jusque là était un plan sans accroc.

Néanmoins, une part substantielle du corps expéditionnaire à pu regagner l’orbite sans dommage. Il s’agit des escouades Mushu dont le scouts pourront poursuivre leur initiation, fort d’une véritable expérience de bataille, et Spyro, qui aura particulièrement brillé. Le sergent vétéran Eliot quand à lui rentre sans son escouade, tombée au champs d’honneur et le Capitaine Alduin à pu s’extraire.

Quand à Sir Robin, à la descente de son engin, il est félicité personnellement par Fafnir. Son rôle héroïque dans la percée et son stoïcisme ont permit aux Imperiaux de se sortir d’un bien mauvais pas et les Ménestrels de la Maison Britton chanteront longtemps ses  exploits!

 

A l’échelle des Sons Of Smaug, les pertes sont néanmoins sévère. 9 frères de batailles sont resté sur le carreaux ainsi qu’un vétéran en armure terminator, ajoutés au frère de bataille démembré par un missile lors de la poussée.

En consolation, ils ont occis des dizaines d’orks lors dès deux engagements, faisant ainsi honneur au chapitre, en plus des frappes orbitales.

RIIP (Repose In Imperator Peace)

 

De plus, les Spaces marines ont abandonné leur Archiviste Shenron et une escouade de terminator au sol en se repliant. Ces troupes ne sont pas directement menacé, car les orks, exsangues, ont abandonné la traque momentanément pour régler leurs problèmes de hiérarchie. Ils pourront se cacher des xénos un certain temps, mais leur récupération consommera du temps et des ressources.

Fort heureusement, ces sacrifices ne sont pas vain. L’épice a pu être récupéré et stocké et malgré l’encerclement, la force expéditionnaire n’as pas été entièrement massacrée. La rançon versé par la Maison Halfax pour son épice couvrira les frais, et l’excédant ira remplir les coffres du chapitre en cas de coups dur, à la grande satisfaction du Maître de Chapitre Lofwyr.

(Visited 17 times, 17 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *