Journal de voyage entrée 2

Journal de Voyage de Svaïebloumme Hulot,  Scribe de la Maison Gemini-Croquet envoyé en croisière dans le Halo, en récompense de son zèle dans l’affaire de la Succession de Lady Croquet.

… Malgré ce petit incident, je suis heureux de découvrir ce que les autochtones appellent « les surf’habs ». La petite bourgade de Payung Pantai est, dit on, typique des agglomérations Côtière de Zegema. On y trouve une magnifique plage dégagée, bordée d’arbres « trop-picot ». La mer est peu profonde, la plage étant en pente très douce et se poursuivant loin.

Le bourg lui même est assez dense, constitué de maisons à un ou deux étages, en terre. On y trouve une boutique de souvenir charmante « chez Lulu » qui fait aussi prêteur sur gage. Des marins déambulent dans les rues. La pêche est la principale occupation des gens du cru. Ce sont des experts dans la connaissance des marées, des criques et des courants, ce qui, parait il, est crucial lorsque l’on voyage par la mer à Zegema.

Quand à l’arrière pays, il est plus quelconque. Visiblement il intéresse moins les habitants. Une rivière le sépare de la plage et du bourg et on y trouve quelques collines et bosquets éparts. Il s’y trouve par contre l’une de ces fameuses « Machines étranges » Une sorte d’Artefact Archéotechnologique qui, dit on, ont présidé à la formation de la planète. Mon guide m’a expliqué que le gouverneur avait interdit par diktat qu’on ne les endommage sous quelque prétexte que ce soit. Nonobstant, On raconte que l’artefact serait capable de se défendre tout seul…
Le guide m’a expliqué qu’on trouvait de ces artefacts à de multiples endroits de la planète. Il a accepté de m’emmener demain en forêt pour en voir un autre. Contre un supplément, bien entendu…

Je suis plus à l’aise avec le pix Enregistreur désormais. Mais je ne comprend pas pourquoi les images sont maintenant en noir et blanc, j’espère que je n’ai pas froissé l’esprit de la machine…


La plage est assez peu fréquentée. Mais le lieu est enchanteur.

 

 

Le centre de Payung Patai, à moins de cent mètres de la plage.

 

 

L’étrange artefact non loin du bourg. Je me demande s’il fonctionne encore…

 


Mon guide, posant avec son fusil d’assaut. Il m’a expliqué que c’était pour les voleurs et les bêtes sauvages, mais qu’en réalité, c’était rarement nécessaire. Zegema est une planète paisible.

(Visited 54 times, 54 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *