Richesse, Zegema

Aboule la Tune!
Trop de monde dans cette galaxie se bat pour une cause! L’argent c’est bien aussi! Même ceux qui se battent pour une cause en ont besoin, c’est dire!

Les jetons de richesse représentent l’or, l’argent, les rivières de joyaux, de pierres esprits et de dents qui vont atterrir dans vos coffres!

Celui qui en aura le plus à la fin de la campagne (et son armée, s’il est du genre à partager avec ses troupes!) pourra envisager une retraite au(x) Soleil(s) car ses finances seront assurées pour longtemps! Un général audacieux et opportuniste trouvera là de quoi se bâtir des palais!

Les jetons de richesse sont physiquement représentés et remis aux joueurs qui s’en emparent. Ils sont ensuite librement cessibles! Vous pouvez à tout moment donner ou plusieurs jetons à un autre joueur!

Si vous ne les dilapidez pas tous pendant l’évent, vous pourrez à la fin les remettre à l’orga qui enregistrera votre richesse finale, celle avec laquelle vous repartirez dans les étoiles vivre une vie de Nabab, ou tenterez de soutenir des ONG (organisations non guerrières) à votre goût.

Acquérir des jetons de richesses:

Pour obtenir des jetons de richesses, il faudra guetter les opportunités: Capture de certains objets de valeurs, rançons de pnjs intéressants, tractations avec des pnjs… Zegema n’est pas le plus riche des mondes, mais entre les avoirs de l’aristocratie locale, les biens des touristes et l’archéotek à foison… Il y a de quoi se remplir les poches!

Dépenser des Jetons de richesses:

Il n’est pas seulement possible de gagner des points de richesse. On peut aussi les dépenser! Outre les tractations avec d’autres joueurs, par exemple, pour leur racheter un pnjs ou un objet intéressant qu’ils ont capturé ou en échange de contrôle, vous aurez aussi la possibilité d’engager des mercenaires.

 

Objectif personnalisé: Camp de Fourrageurs

Hormis des biens de valeurs identifiés et arrachés par des opérations commando, il est tout à fait possible de lâcher des soudards dans les campagnes afin de piller les cadavres, réquisitionner les animaux de ferme, miner des ressources intéressantes, ramasser des plantes rares ou racketter la population. On ne trouve pas toujours grand chose d’intéressant, mais ça peut se révéler être une activité rentable pour financer l’effort de guerre ou simplement s’enrichir.

Modélisme: Votre camps de fourrageur doit ressembler à un point de ralliement ou vos pillards pourront ramener, stocker temporairement et éventuellement inventorier le butin. Il doit tenir sur un socle d’au moins 40mm de large et pourrait par exemple prendre la forme d’une tente dégoulinante de matos volé, un bureau d’enregistrement de réquisition, un tas de sacs débordant d’argenterie, parc à otages…

Règles: Votre camp de fourrageurs  doit être placé dans votre quart de table avant de déployer vos figurines à plus de 6pts d’un bord. A chaque tour, n’importe laquelle de vos unités non engagée au corps à corps peut renoncer à jouer son tour pour fourrager. Lancez un dé. Sur un 6, placez un marqueur richesse dans votre camps de fourrageur.
Plusieurs unités peuvent fourrager en même temps.
A la fin de la partie, la richesse contenue dans le camp de fourrageurs revient au joueur disposant d’une unité opérationnelle dans un rayon de 6ps du camps, à condition que son adversaire n’ait pas d’unité opérationnelle dans ce rayon.
Si aucun joueur ne peut revendiquer le camp, son contenu est perdu…

(Visited 88 times, 88 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *