[Ork Vs Ork] Chapardage Festif

Approchez! Approchez pour ouïr l’histoire de la première baston entre Deffskull de Gratbaz et la tribu Urgors, les orks Orange! Venez entendre la Légende de l’Ork piéton le plus rapide de la Galaxie!

Apprenant que les Orks Orange opéraient dans le secteur, le Bazboss Gratbaz décida d’envoyer quelques Boyz tâter le terrain. Les Urgors seraient peut être une source de tribu intéressante s’il se montrait faible… Il chargea donc BadNob de prendre la tête d’un groupe

« Pik’ du kuiv’, parait k’ils en ont. Et d’l’essens’ aussi. Pi ramène du poulet, j’bouffrais bien du poulet… » Avait dit le boss.

« Ok » Avait répondu BadNob qui avait rassemblé vite fait une patrouille de guerre pour opérer sa descente. Quelques uns de ses Blind’Boyz pour l’accompagner, bien sûr, mais aussi une flopée de Grot pour porter les commissions. Afin de parer à la rencontre avec les inévitables boy’z oranges et prendre les baffes à sa place, une poignée de mercenaires Mach’les zork menés par Dukhan, leur propre Nob’z. Et enfin, le « poulet » étant après tout une espèce de dinosaure, BadNob avait fait appel à Akab, le Truk Nob et son équipage de chasseur réputé.

Allez, une fois n’est pas koutume, je livre les listes!

5 Blindboy’z dont BadNob (Nob avec Pince énergétique, fling’kombi rokkette, mâchoire d’acier et grot bastos) deux des Boy’z ont des flingues les deux autre se partagent un gros fling et un lance rokkettes.

Un chasseur avec Fling et squig berger à la tête de pas moins de 13 grots avec les pétoires afférentes.

8 Kommando avec Automatik et Kikoup, dont Dunkahn Mâch’les z’orks (Nob avec gros kikoup et grenade kass’tank)

et enfin 5 Truk boyz avec Automatik et Kikoup, dont Akab (Nob avec Gros Kikoup, mâchoire d’acier et bras Bionik [en l’occurrence, une jambe tronçonneuse]) embarqué dans le plus basique des Truks.

Tout ce beau monde n’allait pas être de trop, car à peine mis au courant de l’intrusion, Tino Turnork, Grand Boss des Urgors décida d’envoyer deux belles bandes à la rencontre des intrus, accompagnés de ses casseurs de tanks les plus vicieux et d’un bon vieux buggy de guerre.

En substance:

11 Pistol boy’z dont un Nob (Emblèmes, Automatik « pluss fort ») et 3 Gros fling’s

11 Kramboy’z dont 4 équipé de Krameurs, le reste d’automatik et de kikoup

6 Kasseurs de Tank dont 3 avec des lances-rokettes

et enfin un Buggy avec Mega Blasta.

Partis en éclaireur, les Mach’les-z’orks furent les premiers à apercevoir les objektifs… Et l’ennemi!


« Boss! Partis en éklaireur, on est les premiers à voir les objektifs et l’ennemi! »
« J’ai aussi entendu l’narrateur, Krétin! »

Au grand soulagement de tout le monde, l’affrontement est inévitable…
« Boss! Au grand soulage… »
« Ouais je sais! Ta gueule! »

A peine ont-ils aperçu du bleu au loin que les Urgor se lancent en avant pour aller protéger leurs biens de la meilleure manière qui soit!

Pilant brutalement, le Buggy ouvre le feu de son Méga Blasta!

La débauche d’énergie frappa! En plein dans les grots!

Quatre chétives créatures furent carbonisées par la décharge.

C’est après ce préambule que les choses sérieuses commencèrent vraiment pour les gretchins alors que les pistols boyz et leurs gros flingues ouvraient le feu sur eux. Ce fut un massacre!

Mais tenu par leur fouettard et son squig berger, les grots ne paniquèrent pas et de l’autre coté du champs de bataille, les Mach’les z’orks mettaient à profit leur agilité consommée en terrain difficile pour s’emparer du premier objectif: Le Poulet!

Coté Grots et Blindboy’z les rangs se serrèrent et les raiders adoptèrent une avance somme toute assez traditionnelle, droit dans le tas…


« Allez les Grots! Devant! Vous allez voir, c’est l’mieux! »

… pendant qu’Akab et ses trukboy’z se faufilaient vicieusement en évitant de pouvoir être pris pour cible…

Les kommado à carreaux furent les premiers à faire parler la poudre. Leurs automatiks firent mordre la poussière à l’un des kasseurs de tank d’en face.

Quant aux Blind’boy »z qui concentraient la plus grosse puissance de feu de la bande, ils avaient d’ors et déjà décidé qu’ils ne souffriraient pas le buggy d’en face…

« A vos Mark! Prêt! FEU! »


« Kessissé passé? »
« Chais pas… J’ai mal… »

Les Kram’boy’z n’appréciaient pas l’idée de se faire piquer du combustible et sécurisèrent rapidement les bidons que kelk’un avait laissé trainer prêt de l’étang des poissons roug’ (c’est comme des poissons normaux, mais ça va plus vite).

Quant aux Pistols Boyz, ils continuaient de progresser vers les Gretchins pour leur expliquer le principe de majorité civile ork: les plus grands décident.

Histoire de ne pas être en reste, les Kasseurs de Tank répliquèrent aux tir de pistolet des kommados adverses par une petite volée de rokette, histoire de mettre les choses au point. Une seule toucha, mais le vol de sa victime vaut le coup d’oeil.

Les pistols boyz eux aussi faisaient dakka. Sur leur nouveaux souffres-douleurs favoris.


« Ca craint boss, commence à plus y avoir d’avortons… »
« T’inquiet’ Guizmo… »


« … C’était prévu! C’est l’heur’ dl’à charge! »

Le Truck d’Akab et de ses harponneurs s’est engouffré dans les lignes ennemis et les orks en jaillissent!
« Pouik Pouik Pouik! Oumba! »

Les Mach’les z’orks avaient eux-même fait un brusque virage pour se diriger vers le gros des affrontements, en emportant le poulet bien sûr!

La fusillade contre les Pistol’boyz Urgor fut sanglante! D’ailleurs, le Grot Bastos de BadNob fila chercher des munitions…

Mais elle fut surtout suivit d’un assaut généralisé!

Le choc fut particulièrement violent! Akab sautant tronçonneuse en avant, coupa d’entrée de jeu un ork en deux avant que les deux parties ne s’entretuent dans un élan de sauvagerie dont seuls les orks savent faire preuve.

Akab, seul et blessé, fut entrainé au loin par sa jambe tronçonneuse complètement hors de contrôle…


« Je revindraiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! »

… Laissant le nob des pistols boyz et ses derniers gars aussi victorieux que médusés.

Mais ils ne se laissèrent pas perturber longtemps et se préparèrent à accueillir leurs clients suivants.

Pour les Kommado qui avaient chargé les Kram’boyz’, l’exiguïté de la zone de combat n’était franchement pas pratique et Dunkhan ne pouvait pas vraiment déployer sa Claymore. Il n’y eu que deux morts à l’engagement.

Mais les orks étant des gens pragmatiques, ils surent bien vite faire fit des limitations de l’espace pour s’agglutiner tous à portée de gnons pour la suite du corps à corps.

Les compagnons du nobs ayant gardé leur gros fling’, mais rendu prudent par le carnage dont ils venaient d’être victimes, décidèrent de camper sur place en mitraillant à toute berzingue.


« Daka! Dakadakadaka! »

Et les Blind’boy’z de Gratbaz purent constater que même leurs armures avaient des limites. Mais BadNob sû leur faire tenir les rangs.


« Ça vas être à nous d’rigoler! »

Du coté de l’écharpage général, les choses tournaient à l’avantage des Orks Oranges. Ce que voyant, Dunkhan  et ses derniers boyz’, qui avaient toujours étés pragmatiques, tournèrent les talons. Mais pas assez vite. Les Kommado avaient vécu.

Mais alors que Dunkhan chantait son champ (de guerre) du Cygne, Akab, toujours entrainé par sa patte-tronçonneuse folle, venait d’être tracté à travers le bâtiment sur lequel trônaient les précieux fils de cuivre, juste au pieds des gretchins, tout prêt des blinds boyz.

Ni une ni deux, Akab réussit à couper l’alimentation de la tronçonneuse et bondissant sur ses pieds, se r’mis en bande avec les gars de BadNob. On se débarrasse pas d’Akab kom’ça!

Ayant intégré cette recrue de choix, voilà que les Blindboyz’ foncent tout droit sur l’ennemi, lâchant quelques tirs dans la foulée et vaguement appuyés par les Gretchins, toujours présents, avec une constance qui force le respect.

Le choc est Brutal! (Et à ce stade, Akab en un tour a fait 12ps de fuite, 6 de r’mise en bande, 6 de mouvement et 6 de charge, soit 30ps en un tour: Autant qu’un buggy turbo-boosté au mieux de sa forme!)


« J’avais dit que j’reviendrai! »

Les premières tartines volent! Le Nob ennemi décalque un des deffskull alors que son dernier boy’z trépasse de la main d’Akkab (littéralement: ce dernier ayant volontairement laissé de coté son gros kikoup pour frapper plus vite).

Quelques baffes de boy’z plus tard, le Nob blessé s’accroche à la vie..

Mais BadNob frappe alors et le sectionne en deux d’un coup de pince énergétique.


« C’est moi l’Nob ici! T’as d’mou! »

Les gars de BadNob ne s’arrêtent pas, bien sûr, en si bon chemin et font une percée pour rentrer dans le lard des Kramm’boyz’ actuellement en possession du poulet!


« Da Waaag! Da Z’ork! Da Waaag da Waaag da Z’ork! »

A ce stade, mesdames et messieurs, Akap, Nob Truk Boyz qui avec ce mouvement de poursuite en est a pas loin de 36pts en un tour, le Buggy turbo-boosté peint en rouge est simplement laissé sur place.

Hum, revenons à nos squigs: Les premiers échanges de baffes ne sont pas à l’avantage des bleus et Akab peu enfin souffler.

BadNob décapite quand même un Boy’z adversaire, question de principe pour un Nob avec pince énergétique.

Tapant alors un sprint d’anthologie, départ arrêté, BadNob réussit à rompre le combat!


« Tchô les nazes! Ca kraint ici! »

Derrière lui, les Urgors accrochèrent les derniers gretchins…

Ceux-ci plongèrent avec enthousiasme au combat. On leur avait promis un beau champignon s’ils tuaient un ork.

La baston fut féroce. Elle dura même! Le chasseur, à la chevrotine et à bout portant réussit à déglinguer pas moins de deux boy’z!

Mais soutenu uniquement par des Runtz, l’issue face à un groupe de guerrier ne pouvait qu’être fatale…

Victorieux, les Kramboyz n’en oublièrent pas d’aller coller un coup de lance-flamme au truk ennemi qui s’était planqué dans un coin pendant que les Kasseurs de Tank sécurisaient les bidons d’essences.

Bien que les bobines de kuivre aient été laissées à l’abandon, c’était une victoire complète pour les Urgor qui avaient réussi à sécuriser l’essence et ramener du poulet. Bien sûr ce n’était pas une défaite pour les Orks de Gratbaz car leur mission était remplie: tester les défenses des Orks oranges. Bon ben elles était bonnes.

Heureusement, comme on dit chez nous « Si on gagne, on gagne, si on meurt, ça kompte pas parce qu’on est mort et si on s’enfuit, bah ça kompte pas non plus parce qu’on vas r’venir! »

Restait plus qu’a BadNob à rentrer tranquillou et à espiker ça au boss. Heureusement, c’était pas une défaite…

(Visited 18 times, 18 visits today)

1 commentaire sur “[Ork Vs Ork] Chapardage Festif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *