Chapitre 3.2 : Tester les défenses

À quelques distances de Fort Scorpion, les Tueurs s’étaient arrêtés, le temps de monter le camp, de picoler, voire les deux en même temps…

« Hey Snorri! »
« J’m’appelle Dukazad »
« Pas grave. Ça t’dis on va tester les défenses des gobs?
« Y’a rien à tester, c’est des gobs. Elles sont nazes. »
« Ouais mais on sait jamais… »
« Y’a rien à savoir, elle sont nazes. »
« Ok, bon, on va casser du gob quoi. T’en es? »

C’est ainsi qu’un Tueur de Dragons et un certain nombre d’autres nains déboulent sans transition, et pour certains sans concertations, devant les remparts de Fort Scorpion.

« Bordel, Snorri, c’est pas Gotrek, là, le fameux, à coté de l’humain blond? »
« Dukazad. Et ouais c’est Gotrek. Mais si tu pouvais te concentrer sur l’échelle, t’éviteras d’en prendre une! »

Chez les gobelins, l’alerte est rapidement donnée, un contingent de gobelins de tout horizons dont de nombreux réfugiés à peine arrivés montent à la hâte sur les remparts avec tout les gadins qu’ils ont pu trouver.

22, vl’à les nains!

Les archers de la tribu sont eux-aussi là, sur les remparts. Depuis le début de cette histoire, ils ont affronté les nains sur l’eau, en plaine, dans les prés… Ça commence à bien faire. Un bon chaudron de poix bouillante est sur le feu.

Le Point faible de toute forteresse est sa porte. Tant qu’elle tient, y’a une chance que les nains lâchent le morceau  et aillent massacrer quelqu’un d’autre ailleurs non? C’est pour ça que les défenseurs ont convaincu un contingent de Snotlings, dont l’instinct de survie est proportionnel à la taille, de se mettre devant.

Mais on aurait tord de croire que les gobelins sont tous naïfs et passifs. Le régiment des lanciers d’élite du Scorpion Noir à été (encore une fois) reformé. Son chef étant parti chercher du renfort, il est commandé par l’ancien chef du Croissant Orangeâtre qui s’est senti poussé des ailes, se fait appeler Grand Chef et a pris le commandement des défenseurs. Son plan: prendre le flanc des tueurs qui menaceront la porte.

« Chef? Chef? Si on doit combattre en bas, pourquoi on a prit des cailloux? »

Pas le temps de répondre à cette question existentielle, vu que les tueurs font ce qu’ils savent le mieux faire, foncer à toutes jambes sur la plus grosse cible en vue (ici, un fort)!

La vindicte naine sème le doute chez les archers du Scorpion Noir. Est-ce que ce serait pas une bonne idée de fuir tout de suite plutôt que d’attendre de prendre des coups? Les peaux-vertes se mettent à se chamailler sur le chemin de ronde…

Mais ce ne sont pas les seuls! Une dispute éclate chez les lanciers, sur qui doit porter les cailloux, qui les prendre dans la gueule, les couleurs du régiment, le port de la robe et va donc cervelle de snot!

En réalité, les seuls à présenter un semblant d’ordre sont justement les snotlings. On leur a bien expliqué qu’il fallait défendre la porte et tuer les nains. Ayant retenu principalement les trois derniers mots, les voilà qui chargent les tueurs du groupe central! L’un d’eux s’écroule, mordu à la gorge par l’une des vicieuses créatures. Mais les snotlings le payent chers…

Ce qui ne les empêche pas de tenir la position (et pour certain les mollets de leurs adversaires).

Une peu plus loin, les gobelins en train de se disputer s’aperçoivent un peu tard que des crêtes orangent ont rejoint la discussion…

Sans surprise, les corps à corps se passent mal pour les peaux-vertes…

Emporté par leur élan, les nains sont déjà aux pieds des remparts!

Alors que face aux portes, les féroces tueurs ont massacré les tout aussi féroces mais complètement minables snotlings.

Le tueur de dragons, qui n’a pas encore eu l’occasion de massacrer quoi que ce soit, s’est trouvé un challenge à sa mesure: Un rempart avec un tas de gobelins qui lancent des pierres, en frontal, au grappin!

Et voilà que dans l’avalanche de pierres que lui lance les défenseurs, l’une d’elle lui frappe la tête et lui ouvre une large plaie. Bah, comme on dit chez les tueurs: « Au mieux, on meurt! »

Le tueur de géants arrivé avec l’échelle de l’autre coté n’en pense pas moins et se jette sur les défenseurs à peine celle-ci en place.

Mais le premier sur le chemin de ronde était destiné à être le Tueur de Dragons! Enjambant le parapet, expédiant un pauvre gobelin des marais dans le décor, plus qu’a faire face aux 19 autres!

Ta!

Ta!

Taaaaan!

Sauf que voilà, les 19 autres, eux, n’aiment pas le challenge…

Mais sur l’autre flanc, les archers du Scorpion, eux,se battent comme de beaux diables! C’est leur forteresse! Pas question de se laisser intimider par un Tueur de Géants!

D’ailleurs, une flèche empennée de noir, tirée au corps à corps, expédie ce dernier en bas de l’échelle. Il faudra mieux qu’un Tueur de Géants pour arracher le chemin de ronde au Scorpion Noir!

Ça tombe bien pour Dukazad qui cherchait un nouveau challenge… Son arrivée dans la salle de garde est fracassante, trois gobelins démembrés avant que les peaux-vertes ne réalisent vraiment…

C’en est trop, les gobelins se carapatent! Laissant le Tueur seul maître de la porte.


« Hé Bé? Déjà? »

Chez les tueurs, les pertes sont plus que légères, à leur grand dam! Même le tueur de géant survit à sa chute et à la flèche qu’il a reçu. Même le gars gniaké par un snotling s’en sort!


« J’avais dit qu’elles étaient pourries les défenses… »

Chez les Gobelins les pertes sont curieusement assez légères aussi, probablement grâce à la technique dite du « dételage préventif ».

Sont à déplorer les pertes de:

4 Tas de snots
3 Archers Scorpion
1 Gobelin du Croissant Orangeatre

1 gobelin du Croissant Orangeatre et 2 lanciers Scorpion ont quand à eux été pris vivants.

Même le gobelin des marais mandalé par le tueur de dragons s’en sort indemne.

Mais les nains victorieux décident néanmoins de se replier après avoir exécuté les prisonniers.
En poussant plus avant dans le fort maintenant, ils risquent de faire fuir tout les peaux-vertes du secteur qu’il faudrait ensuite traquer dans toute la région. Ils préfèrent laisser les gobelins se regrouper pour leur porter le coup fatal lors de l’assaut final avec le reste des tueurs.

Victoire (écrasante) Des Tueurs.

Pertes gobelines depuis le début des hostilités: 7 Trolls et 175 Gobelins. (dont 3 Champions, 3 héros et 2 seigneurs), 5 loups, 7 tas de Snots et 12 squigs.

Pertes naines: 44 nains dont 2 héros.

Gobelins: Pitaine
Tueurs: Gryff

(Visited 9 times, 9 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *