La Poussée [Sons Of Smaug vs UrGor]

M41. L’Expansion de la Tribu Ork des Urgors, ou Orks Oranges, est souligné par plusieurs xénologues impériaux. Mais les autorités sectorielles, préoccupé par les querelles Xanniennes, nom donné à une série de conflit commerciaux entre maisons Sectorielles a l’origine de plusieurs pénuries de ressources rares, n’y accordent que peu d’attention.

C’est dans ce contexte que les UrGors entrent en possession d’une cargaison de contrebande d’épice gériatrique, un composant entrant dans la confection des traitement Juvena garantissant la longévité des Nobles. La cargaison était destiné à la Maison Halfax qui avait cru malin de la faire transiter par le monde d’implantation des xénos.

Le Lord Augustus Nabil Halfax, ne pouvant laisser échapper la marchandise, décide de faire appel aux Son Of Smaug, un chapitre Space Marine à la réputation mercenaire. Il est rapidement conclu que les Meilleurs de l’Empereur iront récupérer les conteneurs d’épices et que, afin de les honorer, la Maison Halfax leur offrirait en signe de gratitude un quart du précieux produit.

C’est ainsi qu’après avoir accepté la requête de la Maison Halfax, Lofwyr, le Maître des Son Of Smaug dépêche la seconde compagnie à bord du Croiseur d’Attaque l’Impénétrable, sous le commandement du Capitaine Fafnir en direction du monde des Urgor afin de procéder à une « Frappe Préventive de Régulation de la Population Orke ».

Le capitaine, conscient de disposer d’effectif limités, établis une stratégie basée sur la supériorité spatiale. Un contingent de Spaces Marines est débarqué pour servir d’appât et déployer des balises. Une fois les forces orkes attiré par ces ennemis inattendus, l’Impénétrable doit procéder à un bombardement massif des positions peaux vertes afin de les débander et de permettre à l’infanterie débarquée de bousculer les xénos jusqu’à l’implantation où se trouve le précieux chargement.

Ensuite, des renforts seraient débarqué pour couvrir la zone le temps de s’assurer de l’épice avant de rembarquer tout le corps expéditionnaire. Lofwyr a à cet effet contacté un Chevalier Impérial, Sir Robin, qui est prêt à mettre sa machine de Guerre, le Warchicken à disposition des Sons Of Smaug afin de repousser toute contre attaque.

Comme prévu, à peine les premiers Marines débarqués, le Chef Suprême des orks orange, le terrible Tino Turnork survient à la tête d’orks de plus en plus nombreux.

 

Mais alors que les orks se massent, l’enfer s’abat. Les torpilles atmosphériques et les armes navales surprennent les peaux vertes à découvert et brisent leur cohésion, les éparpillant dans tout les sens. Seule une petite partie de la garde rapprochée de Tino tient encore autour de son Boss qui décide d’effectuer une action d’arrière garde pour ralentir un maximum les grobek qui s’avancent, le temps que le reste des hordes se rallie.

Tino ne dispose plus que de ses nobz à krêt’ bardés de pinces énergétiques, d’un Dreadgnouth miraculeusement épargné par le barrage et d’une bande de pistolboyz qu’il as rapidement convaincu de tenir la position sous peine de baffes. Son objectif: tenir autant que possible le temps que le reste des cons arrête de courir, puis rejoindre ses boyz ralliés pour mettre une peignée aux Zhomenboit.

Le champs de bataille, situé juste derrière la zone bombardé porte des traces d’occupations orkes: pièges à char, totem, barbelés… ainsi qu’un point fort baptisé « Fort A la Mork ».

 

La première escouade des dragons est l’escouade du sergent Spyro, épaulée par Fafnir lui même. A ce stade, les spaces marines savent qu’ils vont rencontrer des orks et devrons leur régler leur compte le plus vite possible pour être dans les temps, mais ne savent pas dans quelle configuration ces derniers les attentent…

 

Les orks sont bien là, prêt à tenir le fort à la Mork.

 

Les peaux vertes ont profité de tout les couverts possibles pour se dissimuler afin d’attendre les assaillants…

 

Les Boyz du fort courent aux remparts, gros fling’s en tête. Un peu inquiet suite au bombardement, la perspective d’affronter un adversaire qu’on peu mettre à portée de balle ou de Kikoup’ les galvanise!

 

Le Dreadgnouth sort également de son couvert. La machine de guerre fait tourner ses scies circulaires. La vrai question est « a-t-elle confiance dans ses vérins »…

 

La plus redoutable unité orque reste la suite de Nobz de Tino lui même. Ce dernier a commencé la journée de bonne humeur en apprenant que des Grobeks venait de débarquer. Bonne baston en perspective. Mais le coup pilonnage orbital l’avait rendu chaffoin…

 

Les Boy’z à gros fling’s jouent des coudent pour passer devant et ouvrent directement le feu!

 

Mais Fafnir, sanglé dans son armure d’Artificier, ne bronche pas alors que les balles le manquent, le frôlent, ou ricochent sur lui.

 

D’un pas lourd, les Sons Of Smaug s’avancent vers le fort.

« Alors, y sont komment? »

L’escouade Spyro fait parler ses bolters en tir rapide…

 

Le soucis quand on se met tout devant et à découvert pour tirer, c’est que l’on s’expose. Et les bolts des marines ne pardonnent pas…

 

Les pistols boyz du fort décident d’adopter une attitude… Prudente… Y’as pas beaucoup de Grobek, c’est pas qu’ils ont l’air balèze mais, faut les économiser?


« Ils ont l’air chanmé kan mêm’ « 

 

Coté Dread, les vérins ont tenu.

 

Tino et ses nob par contre, ont changé d’avis et décide d’attaquer l’ascension de la Colline, sans doute pour se donner un point de vue…

 

Les orks du fort, seul à être vraiment impliqué canardent vivement les marines avec leur gros fling restant et leurs automatik’s…

 

Mais Spyro et ses guerriers encaissent les tirs imprécis des extraterrestres sans mal.

 

Les Marines se ruent en avant au cris de « Pour l’Empereur! » Ils n’ont pas une minute à perdre pour ouvrir la route.

 

« Boss, c’est pas nous qu’on charge en gueulant d’habitude? »

Les guerriers de Lofwyr, Capitaine en tête, se jettent sur les orks avec leur férocité coutumière…

 

En pointe de l’assaut Fafnir joue des griffes énergétiques, parant et frappant les boyz qui tentent de le contrer…

 

Les autres astartes bousculent les peaux vertes, à cout de crosse, de gantelets et de bolts à bout touchant…

 

Incapable de résister, les orks répliquent mollement, trop mollement et commencent à se débander devant la fureur des spaces marines, malgré les appel au ralliement de leur chef. Cinglant le dos d’un peau verte en fuite d’un coup d’épée tronçonneuse, le Sergent Spyro prend pied dans le fort alors que ses hommes massacrent les fuyards.

 

Mais la machine de guerre Orke n’as pas manqué de repérer les spaces marines…

 

Tino Turnork et sa suite continuent l’ascension tout en ce demandant « C’est quoi ce bordel et si oui, de quelle couleur? »

 

Malheureusement pour eux, dans un éclair chatoyant cinq formes blindés se matérialisent pour les prendre par travers…

 

Au même instant, une nouvelle thin red line de spaces marines débarque en courant sur le champs de bataille avant de marquer l’arrêt. Ce sont les escouades Eliot et Mushu, entrainé par personne d’autre que Shenron, le Maitre Archiviste.

 

Complétant la seconde vagues des descendants des Salamanders, l’escouade dévastator de Haku prend position au centre de la ligne. Les renforts se sont fait attendre. Il est crucial de traverser les lignes ennemie et d’annihiler toute poche de résistance pour progresser en direction du lieu de stockage de l’Epice!

 

Fafnir n’as même pas besoin de donner d’ordre. Les marines tactiques se redéploient d’eux même pour menacer le flanc Ork. Le Fort à la Mork est désormais Impérial.

 

Les Terminators d’Indraugnir sont les premiers à ouvrir le feu, au grand déplaisir des Nobs.

 

Invoquant les mânes des ancêtres, Shenron fait apparaitre une salamandre ardente qui traverse les rangs orks griffant de droite et fauchant à gauche…

 

Le Marcheurs Orks, prenant peur face à ce débarquement d’Astartes recule pour s’abriter derrière les pièges à char.

 

La suite du Chef change également d’avis et entreprend de redescendre dans le couvert des bois…

 

Profitant du Momentum, les Sons Of Smaug poussent leur avantage. L’Archiviste, les Marines Tactiques et les Terminators s’élancent en avant sous la couverture des Scouts.

 

L’escouade Spyro canarde les pièges à char et le Dread pour faire diversion.

 

Bien mieux équipé, les dévastators décident d’agir avec méthode. D’abord, détruire les pièges à char pour ôter tout couvert à leur cible.

Les piles de bétons sont littéralement sciée par le rayon ardent du canon laser

 

Encore une fois, Shenron fait appel à la Fureur de la Salamandre et la tempête de flamme protéiforme se déchaine sur les peaux vertes. Mais leur peau épaisse et la cautérisation instantanée des blessures leur permet de sursoir le trépas.

 

Une bien plus classique volée de bolt des scouts vient appuyer l’action. Malgré le couvert, l’un des nobs déjà blessé relève la tête au mauvais moment et sa boite crânienne explose dans une gerbe.

 

Hors de portée de lance flamme mais pas de fulgurant ni d’autocanon, les Terminator d’Idraugnir mitraillent eux aussi la suite du boss. Un autre ork s’écroule criblé de projectile.

 

La riposte existe, mais dans le chaos, les automatiks et le fling’s kustom de Tino ne peuvent pas grand chose contre les armures tactiques dreadgnouth des vétérans spaces marines.

 

Le Dread Ork privé de couvert décide d’agir et lance une roquette au jugé en direction de l’ennemi.

 

Si visé avec le projectile à la trajectoire erratique est une gageure, l’esquiver ne l’est pas moins et l’un des frères de bataille du sergent Eliot le reçois en plein tronc! Le corps désarticulé du marine est propulsé sur plusieurs mètres!

 

Si ce dreadgnouth restait debout, il pouvait compromettre toute la poussée des meilleurs de l’Empereur vers le lieux de stockage de l’épice. Abandonnant sa position, l’escouade Indraugnir pris sur elle de flanquer la machine de guerre afin d’ajouter son canon d’assaut à la puissance de feu mobilisé contre elle.

 

Alors que le Sergent Eliot et ses frères de bataille tiennent la position, Shenron se déplace pour tenter d’apercevoir Tino et sa suite…

 

Ses pouvoirs psychiques se déchainent à nouveau et la créature fantasmagorique de feu et de cendre déchiquette un Nob retardataire…

 

Les Scouts n’attendent pas pour soutenir l’action de l’Ancien et mitraillent eux aussi les orks dans les bois.

 

Le Dreadgnouth ork s’est réfugié derrière de nouveaux pièges à char. Il compte forcer les gros bek à s’approcher à porter de pinces.

 

Mais les Marines savent agir de manière coordonnés et plutôt que de tenter de l’atteindre malgré tout ou de foncer bille en tête, les frères de bataille concentre leurs puissance de feu sur le couvert…

 

Dans un déchirement de plasma, les pièges à char s’effondrent, laissant le marcheur ork complètement à découvert…

 

Profitant de l’ouverture, les terminators ouvrent le feu, le canon d’assaut déchiquetant le blindage et trouvant son chemin vers l’alimentation en carburant…

Alors que sa machine de guerre vivait son champs du Cygne, Tino, lui prenait la poudre d’escampette. La bataille est perdue…

 

L’arrière garde as vécu, les Spaces Marines sont maitres du terrain et libre de progresser vers l’établissement ork qui abritait les précieux container.

 

Jusque là, l’opération était rondement menée. Malgré la perte d’un frère de bataille, les peaux vertes qui protégeait l’épice avaient été dispersé et la voie ouverte. Il suffisait maintenant de débarquer le Chevalier Impérial pour garder les Orks à distance et procéder au transbordement de la précieuse ressource…

 

Mais Tino Turnork n’a pas dit son dernier mot…

(Visited 7 times, 7 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *