[Daikinees VS Drûne] Incursion en Quithayran

Le peuple des Daïkinees se pense à l’abri du monde au fond de la Forêt d’Emeraude. Ils pensent que leurs dieux sont éternels. Mais Gwahyr l’Impitoyable a juré de prouver le contraire. Il pendra dix têtes d’elfe aux piquets de sa tente de peau humaine et souillera Quithayran au nom de la Gnose. Il arrachera au jardin de la déesse Earhë un butin digne du clan des Drunes à fin de poursuivre la lutte contre les dieux traîtres!

Pour mener son entreprise, L’Impitoyable avait armé une flottille de prise porté par la brise. Il avait abordé à l’est de la Forêt avec son partit de Guerriers de pied en cap armés.

Mais à peine avait il pénétré dans la forêt que ses archers furent pris à partit par des elfes aux desseins ennemis. Las, les Lanyfhs, filles des bois noir, prirent l’Embuscade en embuscade…

 

 

Fous comme ceux de leur espèce, deux verts voleurs des mers avaient aussi débarqué, se croyant discret pour dissimuler un coffre remplis.  Un butin qui lui aussi servirai la Gnose!

 

Mal avisé était les gobelins. Proche d’eux était un prédateur d’Emeraude fidèle de la Lune et amis des elfes…

 

Onental Le champion des Elfes s’appelait, et le contrebandier on le surnommait. Ses deux lames fendait l’air et le vif argent, diadème offert par les Faes ornais son front. Non loin, une Zéphyr s’apprêtait à courir sus aux guerriers de Cerunnos fortes de ses armes symbiotes et de son agilité surhumaine…

 

Mais déjà, ceux de la Gnose prenaient les devants, une flèche partit et blessa le gardien qui osait menacer leur flanc gauche.

 

Il fut plus heureux que ses frères qui,perturbé par un mouvement dans les buissons loupèrent leurs assaillants sur la droite.

 

La cause en était les deux pirates de No Dan Kar qui fuyait éperdument dans leur direction, les Rats des marécages ayant abandonné leur coffre en même temps que tout courage à la vue du Wolfen.

 

Le Contrebandier apparut rapidement sur le flanc gauche.

 

Mais les Drûnes ne sont pas humains à se laisser impressionner et se portèrent à la rencontre des fils de Quithayran.

 

Les deux autres Sorcières des bois noirs se postèrent aux avants postes menaçant l’ennemi de leurs serres de bois de cerfs dans leurs mains serrées.

 

D’un bon, la Zephyr fit face à la Lanyfh mais son arme de jet passa au large de la féline sorcière avant de revenir dans sa main.

 

Les longues chevelures chargèrent sur le flanc gauche, menaçant les fléaux des dieux de leurs fer à exposer les viscères…

 

Mais l’Impitoyable ne voyait en eux que des proies, des Crânes pour orner sa tente et clamer la faiblesse des dieux Quithayran! Le voici qui en deux enjambé rejoins l’elfe qui croyait s’en prendre à un archer isolé…

 

Tranche le fer de l’elfe! L’archer est gravement touché! Cogne, le bouclier de Gwahyr! Le gardien est sonné! Taille, le Glaive de l’Impitoyable, l’elfe est blessé!

 

Frappe le bois de la Lanyfh! Onental n’est pas assez vif et sa peau saigne!

 

Force, la hache du Karnag contre l’épée du gardien!

 

Mais les perfides divinités de la forêt d’Emeraude ont offert le don de régénérations à leurs esclaves et les plaies du gardien qui affronte Gwahyr se refermèrent en un instant!

Fis! Les archers des bois noirs n’était pas tous pris au corps à corps et décochèrent leurs traits mortel!

Le Prédateur d’Ylia reçu le sien, perçant ses muscles de part en part!

 

L’autre archer, franchissant lestement l’escarpement tendis son arc de chasse et lâcha en direction de la Zephyr ouvrant une longue plaie.

 

Mais la créature de la forêt serra les dents et lança à nouveau son symbiote acérés qui faucha la Lanyfh en plein bon. La tête de la guerrière quitta son corps en même temps qu’un geyser de sang!

 

Enragé par sa blessure le Loup d’Ylia rentra directement dans l’archer qui, trop effrayé par la bête, ne sût fui à contrario du Gobelin sur le trajet, trop heureux de laisser hommes et Wolfen s’affronter…

 

Dans une danse trépidante, Onental laissa sur place l’adversaire qui l’avait blessé pour rejoindre le Karnag. L’elfe aux blancs cheveux souhaitait concentrer toute les forces pour abattre le guerrier d’élite avant de revenir au reste des fils de Cerunnos.

 

Mais le Karnag n’était que second parmi les humains des bois noirs! L’Impitoyable avait saisi le Rythme de l’oreille pointue qui lui faisait face et son glaive décrivis un large arc de cercle lorsqu’il lui ôta la vie!

 

Le Champion des drunes fondit alors sur un second gardien. Le porteur à l’armure d’émeraude vis celle ci se craqueler sous les coups. Il ne mourut pas tout de suite mais ne pu placer la moindre botte alors que sang se répandait à flot!

 

Fendant l’air et la peau les lames de Quithayran meurtrissait le Karnag à la hache mauvaise, mais ce dernier n’en avait cure, sa rage contre les dieux lui interdisant de pleurer sa chair.

 

Se baissant pour éviter la lame du tueur de fourrure l’archer drunes sauva momentanément sa peau face au Prédateur blessé.

 

Les mangeurs de chair des bois noirs, loin de craindre la mort des mains meurtrières des esclaves des dieux maudits se réjouissaient de chaque coup porté. L’arc bandé, la flèche acérée, ils continuaient à tuer!

 

Les elfes, encerclés, sarclés, blessés, massacrés, voyaient leur sang gicler!

 

Enfin, L’Impitoyable fut au pied du Wolfen. Le Chien de la lune, de deux pieds le surplombant, bavait du sang et hurlait sa rage! Mais la haine des dieux ne souffre aucune peur et le champion des bois noirs, pointant le poitrail du prédateur primaire lui pris la vie d’un revers!

 

Parant, frappant, contre attaquant, l’elfe Onental blesse à nouveau le Karnag dont la trancheuse peine à trouver le bipède syslvestre.

 

Les laquais d’Earhé refusent la défaite et vendent chèrement leur vie. Exposant son corps nu à la morsure de leur lames, la lanyfh qui volait au secours du Karnag, trop confiante, voit son sang ruisseler alors que l’épaisse carapace du guerrier de Quithayran le sauve de sa fureur!

 

Sans regard pour leurs camarades dont la vie n’as de valeur que si elle sert la Gnose, les archers drûnes lâchent une volée de flèche dans le tas, manquant de peu d’achever la Lanyfh mais blessant très sérieusement Onental.

 

Dernière de ses soeurs intacte, une lanyfh revendique le coffre abandonné par les gobelins qui on fuit au loin depuis longtemps!

 

Onental constellé de blessure, à l’agonie, se jette sur un archer afin de gagner du temps pour régénérer ses plaies…

 

 

Mais le Gardien Daikinëe, laissé seul, n’est pas de taille face aux mangeurs de chairs qui l’achèvent de la hache mauvaise et des ramures acérés.

 

Brandissant sa hache formor, le Karnag rattrape Onental que sa lâcheté n’aura pas mené loin…

 

Mais l’elfe au blanc cheveux n’était pas prêt à mourir. Rassemblant ses forces il sabrait l’archer des bois noirs avant que celui ci ne pu lui planter son poignard de bronze dans le coeur.

 

Mais Gwahyr l’as choisit comme nouvelle victime et le charge en poussant son cri de guerre qui glaçat l’elfe au plus profond de son être!

 

Meurtrie, la lanyfh couverte de sang recula. Les elfes morts, il resterait à piller et souiller la zone!

 

L’elfe était vif. L’elfe avait confiance en ses dieux. Grave erreur! L’Impitoyable terrassa le moribond comme il avait terrassé les autres!

 

Les Clairvoyants des Bois Noirs avaient Vaincu! Avant que les Daïkinees ne reviennent en force pour les chasser, ils seraient déjà loin. Certes, il ne s’agissait que d’une petite incursion mais des têtes elfiques orneraient la tente de Gwahyr. Au delà du butin de plantes rares et du magot gobelin qui servirait désormais la cause Drûne, l’Impitoyable avait prouvé que même la forêt d’Emeraude n’était pas à l’abri de la Colère des enfants de Ceadr Maer et que leur haine des dieux ne s’arrêtait pas devant ses frondaisons!

(Visited 69 times, 56 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *