[Impérial VS Légions Obscures] Un Whisky Trop Loin



La Bataille de l’Avant Poste 357 n’aura pas lieu.
Préférant préserver ses hommes et son matériel, la Corporation Imperial à préféré abandonner cet endroit peu stratégique devant la recrudescence d’activités des légions obscures dans le secteur. Une sage décision.

L’évacuation s’est passée sans anicroche. La garnison s’est repliée sur l’avant-poste 341, les officiers se félicitent. La décision a été prise à temps et l’opération menée bien avant que les légions n’atteignent l’avant-poste.

Presque sans anicroche… dans un des baraquements de troupe, alors que les soldats sont entrains de poser leur barda:

« Hey Walter, il est où le Whisky? »
« Merde Angus je crois qu’il est resté là bas! »
« Fait chier! On y retourne! » »
Les Chefs voudront jamais… »
« Qui te parle de leur dire? On sera rentré pour la relève… »

Un murmure d’assentiment parcouru le dortoir.

Voici donc comment deux escouades de soldats réguliers dépourvus de Sergent, débarquent par une nuit claire au pied de l’avant poste 357, escorté par une escouade de Blood’s Berets que leur statut d’élite n’a pas empêché, de laisser leur propre sergent attaché sur une chaise, pour se joindre à l’expédition ainsi qu’un membre de la cavalerie aérienne des Béliers, mis sur l’affaire par un cousin qui connait son penchant pour la bouteille.

Seulement voilà, entre temps, l’avant-garde des légions obscures est aussi arrivée en vu de l’avant-poste: Légionnaires morts vivants et Nécromutants, commandés par un terrible Népharite d’Ilian.

Mais le Whisky est bien là! Emballé, prêt au départ! Et c’est tout ce qui compte!

La Bataille de l’avant-Poste 357 peut commencer!

Les légionnaires morts-vivants commencent à errer à travers les bâtiments abandonnés…

Bien que sans direction d’un sergent, les Blood’s Berets, fidèle à leur réputation, foncent à travers la Jungle, en pointe.

Mais en face, la menace se précise avec les Nécromutants. Si la rumeur est vrai et que les Légions Obscures sont l’incarnation des pires craintes de l’humanité, alors ils sont là pour le Whisky, c’est sûr!

Le Népharite pousse sa horde en avant. Certains progressent en direction des tonneaux. D’autres se placent pour les couvrir. Certains s’allongent même…

En face, la cavalerie aérienne des béliers prend position.

Mais les Légions Obscures sont meilleures pour répandre la terreur que pour l’escalade… Sur deux nécromutants, un seul arrive en haut, son collègue finit fracassé en bas.

Mais rarement nécromutant eu droit à une couverture aussi massive de ses semblables…

Le problème c’est que la dite couverture se masse sur la gauche du bâtiment et non la droite, celle ou progresse une équipe de régulier qui ouvre le feu par un angle improbable!

« Touche pas au Whisky Salope! »

Quand Soudain!

« Bordel, c’est quoi ça?! »

Le Népharite à décidé de s’occuper d’eux personnellement.
L’accueil qu’il leur réserve, à la mitrailleuse lourde, est sans appel!

« C’est le MECHAAAAANT! »

La panique gagne les survivants!

Mais le Cousin des Béliers ne l’entend pas de cette oreille.
Y’a pas de Méchant, de Népharite ou de mal ancien qui tienne!
Juste des gens entre lui et le Whisky. Et il a une position dominante avec assez de missiles anti-char pour raser Heimbourg!

« Tremblez, Humains! »

« Que? Qu’est ce… »

BRAOOOOOOOOOOUUUUUMMMMMMMMM!

« Urg… »

Pendant que leur chef prend la misère et survit de peu, les légionnaires morts-vivants s’apprêtent à recevoir l’ennemi…

Mais les impériaux, focalisés sur les précieux tonneaux, n’ont cure qu’on les attende et foncent!

Les balles fusent. Les tirs réactifs sporadiques abattent un homme, vite enjambé par un camarade.

Les impériaux réussissent à dépasser l’angle et à riposter, mettant au sol un zombi.

Appuyant l’assaut, les Blood’s Berets se lancent à leur tour. Leur auguste corps fut formé il y a 1000 ans pour lutter contre les forces des légions obscures. Tabasser du zombi dans la jungle, c’est plus qu’une vocation!

Leurs tirs précis font des ravages chez les morts-vivants. Que les cadavres animés soient d’origine Bauhaus ou Impérial, les soldats d’élites n’en ont cure et les abattent avec la même efficacité.

Peut être à cause de la violente explosion sur la position de leur agresseur ou l’ambiance d’assaut générale, les deux rescapé de l’escouade malmenés par le Népharite se reprennent.

Mais ce n’est que pour être mieux fauché par les balles de gros calibre du Monstre, sévèrement touché mais toujours vivant…

…avant d’aller se planquer bien vite derrière le bâtiment central.
On peut être une horreur noire, absolue, serviteur direct de l’Apôtre Ilian et ne pas aimer les missiles anti-char.

Ce qui n’empêche pas d’envoyer les sous-fifre au combat. La fusillade avec les réguliers impériaux se durcit!

Une charge est même tentée! Et ratée… le Nécromutant s’empalant sur la baïonnette du régulier!

Mais un second nécromutant se lance à sa place alors que le soldat est encore en train de dégager sa lame…

Le tout sous les tirs de couverture du reste des nécromutants.

Mais soudain, perçant les lignes, bousculant les légionnaires, les Blood’s Berets passent en force, amenant une mitrailleuse lourde à moins d’un mètre du Népharite…

Et le spécialiste déverse un torrent de balles sur le monstre qui à échappé au lance-missiles …

« Tu vas l’avoir ta putain d’guerrrrrrre!! »

Mais l’avancée épique des commandos se révèlera meurtrière pour eux.
Malgré leurs armures lourdes, s’exposer ainsi ne pardonne pas!

Le dernier ne parvient pas à maintenir le flegme Impérial depuis son buisson.

Mais s’il ne reste plus grand monde en première ligne, le Bélier est toujours vivant lui. Il prend un peu de hauteur pour s’offrir de nouvelles lignes de vue.

Du coup, chez les Obscurs, on essaye de se réorganiser…

Mais le soldat Angus, qui n’as pas perdu de vue l’objectif premier, en profite pour atteindre le toit du bâtiment principal et récupère un premier tonneau!

Les Légionnaires morts-vivants, de leurs gestes maladroits, tentent de flinguer sans succès le Blood’s berets retranché dans la jungle.

De là haut, le rouquin aux fusées attachées dans le dos à repéré sa prochaine proie. Deux missiles partent…

Le pauvre Nécromutant aura à peine le temps d’entendre un sifflement avant de gagner le championnat du monde de saut en hauteur.

Si les zombis des légionnaires morts-vivants sont trop décérébrés pour paniquer malgré les pertes Stalingradesques, ce n’est pas le cas des derniers nécromutants qui se précipitent à couvert, arrosés par les morceaux de leur camarade qui commencent à peine à retomber…

Ne pas paniquer n’est pas un gage de survie. L’un des derniers légionnaires mort-vivant s’écroule « Toute façon, l’était déjà mort! ».

Le tout, alors qu’Angus se barre avec l’alcool!

Se rappelant que c’est eux les méchants, les deux derniers nécromutants se rallient.

Malgré le zombi qui jouent les snipers, les derniers Blood’s berets se reprennent et l’un d’eux fonce récupérer le dernier tonneau.

Sautant de l’étage avec son chargement, il perd l’équilibre et tombe!

Mais il s’en sort sans mal.

Mais les nécromutants ne l’entendent pas de cette oreille et ils aimeraient bien arracher celles des impériaux pour les essayer!!

Mais le bélier veille.

Dans une explosion violente, le missile à tête creuse, répand les viscères du mutant à la ronde.

Ne reste donc plus qu’un mutant…

Une balle de fusil d’assaut Invader en pleine tête mettra fin à ce problème.

« Le bien, le mal… je suis le type avec le fusil. Et le Whisky. »

Une autre balle atteint le dernier légionnaire mort-vivant. Même causes, même effets.

Les quatre rescapés de la troupe impériale se remettent en route, bien diminués, mais avec le Whisky. Pour la perte de 8 réguliers et 3 Blood’s Berets, une paille !

« Angus! »
« Oui sergent? »
« Ou est le reste de l’escouade? »
« Aucune idée sergent. »
« Mais… qu’est ce que vous êtes entrain de boire? »
« Jus de pomme sergent ».

Pitaine

Soiffards impériaux: Gryff (figus pitaine)

Légion Obscure: Pitaine

(Visited 10 times, 10 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *