Drame de Camélia, Phase I

Phase I

Domaines Impériaux,
Cité de Flores

Les Hommes du 42ème Alaris sautent sur la Capitale planétaire.
Ils y rencontrent les forces du Magos Galeos.exe en plein déploiement.
Les premiers ont ordre de neutraliser tout ce qui peut constituer une menace.
Le protocole des seconds implique de détruire tout agresseur. C’est un carnage.
Le 42ème n’épargne ni le Titan Orcania Inactif, ni même la tourelle de DCA inoccupée. Le Magos, lui, réussit malgré la perte d’un Land Raider à sécuriser la préfète du Censorum planétaire, ce qui lui permet de mettre la main sur des données stratégiques de valeur.
La garde transmet directement le terrain conquis à la Flotte de Guerre Impériale, ignorant royalement les maisons.

Le Titan Orcania, inerte, peu avant le raid fatal.


Les troupes aéroportées de la garde jouant à cache cache avec les machines de guerre du culte de mars.

Domaines Impériaux,
Abbaye en Ruine

Les Tau du 1st Kau’ui Fal’shia, et les Darks Angels s’affrontent dans la campagne impériale en ignorant la faune locale, un sanglier solitaire, qui le leur rend bien.
Les deux camps placent des balises en vue de frappes orbitales futures et prennent du terrain. Les Xénos posent les bases d’une enclave Tau sur la planète, afin de sécuriser leurs opérations. Les Astartes, eux, s’emparent du grimoire du Briseur de Roi et de son Savoir après que leurs Terminators aient abattus la bibliothécaire et son acolyte qui tentait de protéger l’ouvrage…
« Elle était menaçante », transmettra le Capitaine Dark Angel aux autorités impériales, avant de remettre aux troupes de la maison Claustre tout le terrain conquis.

Les armures Terminators des Spaces Marines sont mises à rude épreuve.

Les Terminators aux armures blanches se moquent bien d’un cochon poilu isolé. Les trophées ne les intéressent pas.

Les Terres Soumises,
Glacier de L’Etoile Blanche

La Sentiente Hereteck Melinda Sobreverre a mal choisi sa cache. Non seulement le Glacier est hanté par des restes de l’invasion Tyranide, mais son laboratoire est repéré par les Chercheurs de Thy’ries. Pour couronner le tout, les Orks de l’Asgarth ont eux aussi choisi « ce gros truc blanc » pour opérer leur arrivé sur la planète.
La Sentiente est capturée par les possédés du serviteur de Tzeench. Les Orks eux, placent une balise de frappe orbitale « pask’on sait jamais » et mettent la main sur un boyz perdu de l’équipage d’Albatork. Ce dernier leur permet d’apprendre que son boss aime bien le rouge… Bon…
Contre tout attente, le capitaine Frakâss, plutôt que de piller sauvagement le laboratoire de l’hérétek, prend le temps d’enlever et de cataloguer tout son contenu, le savoir obtenu lui permettra de futurs deals assez juteux avec ses anciens ennemis.

Mais ce n’est pas la seule source d’étonnement pour les observateurs.
Orks et Cultistes s’essayent tous à l’excavation, chaque armée crevant l’une des nombreuses poches de gaz dangereuses qui affleurent partout sur le glacier, avant de décider que ce n’est pas une bonne idée. Enfin, les Orks offrent tout le territoire qu’ils ont sécurisé aux représentants médusés de la maison Raspunzel.
Quant aux Chercheurs, ils lèguent les terrains libérés a la maison Thinkel. Cette dernière, méfiante, ne peut se permettre de refuser de l’aide et accepte le don.


Les Tzaangors de Thy’ries, portés par leur vélocité surnaturelle foncent droit dans la masse des orks agitant leurs flammes surnaturelles près des véhicules remplis d’essence et de cocktails Molotov. L’explosion fut spectaculaire.

La navette de l’Heretek clouée au sol par les gros flings orks. Les possédés ne la laisseront pas filer.

Les Terres Sauvage,
Région Montagneuse

La Compagnie du Capitaine Antillus Rex se pose au niveau des montagnes sauvages et se confronte à L’armée Berb’hers du Chef Bra’lik qui compte bien repousser ces envahisseurs.
Mais les meilleurs de l’Empereur et leurs forces mécanisées ont raison des hommes-bêtes et de leurs bêtes de guerre, malgré la perte d’un Dreadgnouth et l’attaque d’une taupe à tentacules, créatures fouisseuses locales dérangées par les explosions et les vibrations des blindés, qu’Antillus Rex en personne, décide de chasser pour le sport après qu’elles aient immobilisé son Vindicator.
A l’image de la garde Impériale, les Ultramarines n’ont que faire des maisons nobles et de la politique locale et transmettent directement leurs avantages stratégiques aux forces expéditionnaires de l’Imperium.
Quant à la couronne Ducale, présente sur le champs de bataille aux mains d’un couple d’orks, aucun des belligérants ne parvient à la récupérer pour peu qu’ils s’en soient souciés…


Les impressionnants Tétran’kat des Berb’hers foncent sur les blindés Spaces Marines.

Malgré une résistance courageuse, les hommes-bêtes, peu habitués à ce genre de conflit et malgré le matériel acheté aux Badmoons, sont repoussés.

Cette phase voit aussi les Tyranides proliférer. Malgré quelques pertes collatérales sur le Glacier, les infestations sont loin d’avoir été éradiquées et la planète souffre de leur présence.

 

(Visited 60 times, 40 visits today)

1 commentaire sur “Drame de Camélia, Phase I

  1. Gwern dit:

    Pour moi une super partie, l’armée du mechanicus était vraiment très belle, avec des conversions inspirées et son commandant c’est révélé un adversaire charmant.
    D’un point de vue tactique, l’inquisiteur avait mal compris le briefing et pensait trouver des informations sur Albatork… Qui arriveront à la prochaine phase.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *