[Gorka Morka] EsKouade du CardinOrk

Le Chef à nous c’est CaridnOrk. Il est facile à trouver, c’est celui qui est en rouge et en armure. Il dirige les raids dans la plaine.
Depuis sa tour, érigée au milieu du camp, SaharaKonorK étudie les Kartes pour planifier les prochaines attaques !

Dans l’esKouad !

. Y a Kochise qu’est le plus ambitieux. Il se bastonne souvent et il a 2 armes! La bande de pote, c’est Kapork qui est plutôt « grunt », Spartakist pour le kombat au kontact puis y a SupertanKor lourdement armé.
. Depuis le dernier raid, on a pas de nouvelles de KalachniKork et de Molotork . Krane épais est rentré faire son rapport à Kaki, un vétéran qui reste au camp. Il nous a dit qu’il reste juste un Kratere sur leur dernière position. Bazookaboum et Lacrimork les avaient pourtant formés pour lancer une grenade. Ce soir on va faire une libation pour penser à eux et emmener les nouvelles recrues: Klakson qui s’entraînent avec Kamikaze et Kerozene.
. Chez les mecanorks, il y a Métalork, Kouroi et Chrom. Chrom a du prestige car c’est lui qui fait briller les trucks. Donc il est très apprécié.
. Lors de revendikation de terrain, Prud’ork surveille Kakemonork pour qu’il tague le sol en rouge avec Ketchup. Prud’Ork, c’est lui qui dit pour les médailles.
. Kraken on l’aime bien. Il est redoutable! C’est un combattant solitaire. Il dit rien, il prépare bien son matériel de tir. Il rêve d’équiper un harpon sur un truck!

Dans notre culte y a Patriotik et Sovietik, même qu’ils sont frères et ils veillent à la fidélité à GorkaMorka. Ils apprécient la méthode « stakhanokiste » pour soutenir le travail bien fait et l’arroser avec de « la bonne gnoll ».
Ils ont crée notre Kri de guerre : « Par le grand Croc ! » Sources

. Parfois on revient à des sources antiks. Certains ont voué un culte à Kookabura mais y a eu des des diskordes dans les offrandes. Ils ont offert du Kroumir mais pour certains c’était des Konfiseries et pour d’autres des chaussons. C’est pas grave. Ça a fini en baston durant la Kermesse alors c’était bien.
Le sage du clan, Sudokork, il a dit qu’un Kroumir c’était un bandit de grand chemin, c’est plus classe. Mais Sudokork était très inquiet pour autre choses: certains ravivaient la teknik de la Ruuuse, en invokant Koubba.

Depuis, Sudokork s’enferme souvent dans sa Kabane pour lire de toute façon. En ce moment il lit Bram Storker. C’est « l’histoire d’un gars qui aime le sang, qui croque et qui kri dans la montagne! enfin… je crois.

DANS LE KRAAL (enclos à bétail) cad dans mon camp, il y a:
. Kilt, il court toujours en tartan rouge à rayure bleu… et Kimonork qui s’occupe de reKoudre après la baston. C’est important d’être chic pour la baston. Surtout si on veut des médailles qui brillent!
. Koriggan ben c’est notre cuistork. Il aime bien faire griller des trucs du marché, avec un Wok. Il fait ça bien et rapide. Sa mamie lui a appris une recette Kougloff, un gâteau avec de l’alcool et des noix dedans. On adore!
. Le tiffeur du camp c’est Relookork. Ce nouveau Koifork fait des coupes Mohaworks qui impressionnent en face. Même s’il faut regarder sur le côté pour voir le beau travail de notre Koifork.

. La kermesse est un grand rassemblement : on vend des cochons et tout ce que l’on a pu prendre comme tête ou pièces à ceux d’en face. Surtout, on joue au Mikadork!
On se jette les uns sur les autres, on fait du Kor à Kor et si celui du dessous peut sortir, il gagne. Il gagne qu’il sort.


sources

. Quand y a pas de bastons, on apprend des chants avec Balalaiaka. Comme ça au kombat on est plus fort. Il nous apprend le folklore et avec des Korists
Puis après, le soir Kand il fait tard (c’est quand on voit la lune), y a Parkinsork qui nous raKonte des histoires qui font peur. Donc sur nous.
Il s’inspire du « style Hitchcork », un fan de korbak. Et comme Parkinsork est un kremlinlogue, Il nous raconte aussi des histoires terribles, avec des koulaks. C’est comme nos cachorks mais beaucoup plus propres. Terrifiants.
Je comprends pas tout dans ses récits mais j’admire sa chapkork. Ça dit qu’il est important. J’espère bien avoir la même un jour!
Parfois, il nous rakonte kavand on était ami avec des vikings car ils avaient des belles Kouroi en métal qu’ils appelaient « des Torks ». Y a eu aussi les Korsairs et ils attaquaient en jurant « milles saboooOorks!!! ». Ils savaient aller sur l’eau!
Nous on a perdu tout ça, on a trop peur de l’eau. On préfère les déserts. L’Ocre c’est bien.

… Et il reste Kopeck. J’ai failli l’oublier!
Lui il est pas fort.. donc il se fait souvent racketer par les autres mais il est utile au Kamp car il nous fait de la monnaie. Sudokork dit que le troK c’est bien du coup, car on se bastonne encore plus pour échanger… et comme ça, on reste plus entrainé!

« … en tout cas, d’après une histoire racontée par des Orcs. C’est très marrant ».

(Visited 13 times, 13 visits today)